GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Polémiques autour de la mort d’Oussama ben Laden

    media Au Pakistan, dans la ville d'Abbottabad où ben Laden a été abattu le 2 mai 2011, un graffiti indique « Ville de ben Laden »,.

    Selon le récit du raid d’Abbottabad, Oussama ben Laden n’était pas armé quand il a été abattu. Dans le livre d’un ancien officier des commandos d’élite américains (Seals) ayant participé au raid d’Abbottabad, No Easy Day, la façon dont le chef d’al-Qaïda a été abattu ne coïncide pas exactement avec la version officielle donnée alors par Washington.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    No Easy Day, le récit du raid d’Abbottabad écrit par un ancien Seal qui a participé à l’opération, est déjà, avant même sa sortie un best-seller sur Amazon. Son auteur, qui utilise le pseudonyme de Mark Owen se trouvait à bord de l’hélicoptère qui s’est crashé dans la cour de la maison où vivait Oussama ben Laden et sa famille.

    Il raconte que contrairement à la version officielle, le chef d’al-Qaïda ne se trouvait pas dans sa chambre quand le commando l’a repéré. Les soldats ont aperçu un homme qui sortait la tête d’une pièce pour voir ce qui se passait. Ils ont tiré et lorsqu’ils sont entrés dans la pièce, ben Laden gisait sur le sol, agonisant. Mark Owen et l’un de ses camarades l’ont achevé.

    L’administration Obama avait dit que l’islamiste s’était caché derrière l’une de ses femmes s’en servant comme bouclier. Il n’était pas armé quand il a été tué. Ses armes, dont un fusil d’assaut Kalachnikov et un pistolet Makarov, ont été trouvées plus tard dans sa chambre.

    Aucun n’était chargé, ce qui amène Mark Owen à dire : « Il n’avait même pas préparé sa défense ». Peu après, le commandant de la mission, utilisant un téléphone satellitaire, informait son supérieur, l’amiral MacRaven , de la mort de Geronimo, le nom de code d’Oussama ben Laden.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.