GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Michelle Obama met sa popularité au service de son mari

    media

    Les démocrates ont réservé un triomphe mardi soir à Michelle Obama, clou de la première journée de la convention nationale de Charlotte, en Caroline du Nord. Après quatre ans passés à la Maison Blanche, Barack Obama est «le même homme», a-t-elle martelé dans son discours, faisant l'éloge d'un président qui «partage les valeurs de très nombreux Américains, travail, éducation, honnêteté, intégrité».

    Avec notre envoyé spécial à Charlotte, Raphaël Reynes

    Quand il s'agit de relancer l'économie, Barack pense à des gens comme mon père et sa grand-mère
    Michelle Obama 11/10/2013 - par Achim Lippold Écouter

    Une phrase pourrait résumer ce discours : « Ce soir, je ne parle pas seulement en tant que première dame, pas seulement en tant qu’épouse, en fin de compte, mon titre principal, c’est maman en chef ! ».

    Durant une trentaine de minutes, l’épouse du président américain a effectivement parlé avant tout de la famille. De la sienne et de celle de son mari, qui ont pour point commun de n’avoir pas eu beaucoup d’argent ni de possessions matérielles, a rappellé la première dame, qui affirme avoir reçu en revanche l’amour inconditionnel des siens.

    Un discours pour attirer l’électorat féminin et finalement convaincre la middle class, montrer à cette classe moyenne américaine que le couple Obama la comprend, parce qu’il en est tout simplement issu.

    Michelle s’est également employé à dépeindre son mari comme un président toujours passionné par l’avenir de son pays, un homme que quatre années de pouvoir n’ont pas changé. « J’ai vu de mes yeux qu’être président ne change pas la personne que vous êtes, cela révèle qui vous êtes », a déclaré la première dame.

    Et puis, fidèle à son habitude, Michelle Obama n’a pas dit un mot, pas prononcé une parole négative à l’égard du camp républicain. C’est ce qui fait sans doute son immense popularité au sein de la population américaine, et c’est ce qui fait qu’elle reste une arme de séduction fatale en campagne pour Barack Obama. Si Michelle Obama était candidate à l’élection présidentielle, elle aurait peut-être bien été élue, ce soir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.