GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis : après les conventions, les candidats préparent le sprint final vers la Maison Blanche

    media Le président-candidat démocrate Barack Obama poursuit sa tournée à la conquête des électeurs susceptibles de le faire gagner, comme ici à Fort Pierce en Floride. REUTERS/Larry Downing

    Aux Etats-Unis, la campagne électorale a repris, après les conventions des deux partis qui se sont déroulées ces quinze derniers jours. Officiellement investis, Barack Obama et Mitt Romney n’ont pas tardé à reprendre la route. Mais les deux candidats ont également utilisé ces conventions pour affiner leur message et répondre aux attaques de l’autre camp.

    De notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Barack Obama devance son rival de quatre points dans les sondages. Mais à huit semaines de l’élection, le président démocrate sait qu’il doit être prudent et tenter de convaincre un maximum d’électeurs indépendants de lui renouveler leur confiance.

    Alors, M. Obama répond aux attaques du camp républicain et de leur champion Mitt Romney. Quand ses adversaires lui reprochent d’avoir laissé filer la dette chiffrée à 16 000 milliards de dollars, Barack Obama assure qu’il fera « plus » pour réduire le déficit des Etats-Unis. « Il y a encore des gaspillages, des programmes inefficaces », affirme encore l’actuel président.

    Au même moment, ce 9 septembre, Mitt Romney répondait lui-aussi aux attaques de ses adversaires. A Charlotte, Barack Obama avait ironisé sur le manque d’expérience du candidat républicain en matière de politique étrangère. L’ancien gouverneur du Massachusetts contre-attaque et qualifie le traitement du dossier iranien par son rival de « plus gros échec ». « Le président n’a pas réussi à nous éloigner de la menace d’un Iran doté de l’arme nucléaire », déclare Mitt Romney, qui promet d’avoir une approche « très différente » de celle de Barack Obama. Et Mitt Romney évoque des « sanctions qui handicaperaient vraiment » l’Iran, sans entrer dans plus de détails.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.