GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Juin
Jeudi 22 Juin
Vendredi 23 Juin
Samedi 24 Juin
Aujourd'hui
Lundi 26 Juin
Mardi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Chili : mort du prêtre français Pierre Dubois, opposant à la dictature

    media Pierre Dubois (2e à g) avec deux autres prêtres français et Danielle Mitterand à l'aéroport de Roissy, après son expulsion du Chili, le 12 mars 1986.

    Le père Pierre Dubois est mort à l’âge de 80 ans à la Victoire, la commune pauvre de Santiago où il avait passé presque toute sa vie. Ce Français, naturalisé chilien en 2001, était un farouche opposant à la dictature d’Augusto Pinochet. Expulsé du pays en 1986, il était revenu en 1990, au retour de la démocratie.

    Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

    Les bras en croix devant un bus de la police militarisée. C’est ainsi que les Chiliens se souviennent du père Pierre Dubois. Cette image captée le 27 mars 1984 a fait le tour du monde. Le prêtre ouvrier tente alors d’empêcher les forces de répression d’entrer dans le quartier pauvre de la Victoria, qui manifeste son opposition à la dictature d’Augusto Pinochet.

    Quelques mois plus tard, son vicaire, lui aussi Français, le prêtre André Jarlan, est tué d’une balle perdue dans le cou lors d’une nouvelle manifestation. Il lisait la Bible dans leur paroisse.

    En 1986, après l’attentat manqué contre Augusto Pinochet, le père Dubois est expulsé du pays. Il se réfugie en Suisse, jusqu’au retour de la démocratie en 1990. En 2001, le Congrès lui offre la nationalité chilienne, malgré l’opposition de la droite.

    Il y a deux ans, le père Dubois est retourné vivre dans la paroisse de Notre-Dame de la Victoire. Atteint de la maladie de Parkinson, il continuait à aider les pauvres, en luttant contre la toxicomanie chez les jeunes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.