GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Chili : un évêque démis par le pape pour pédophilie

    media Le pape Benoît XVI a démis de ses fonctions un évêque chilien, soupçonné de pédophilie, le 9 octobre 2012. (Photo : Alessia Pierdomenico/Reuters)

    Nouveau scandale de pédophilie au sein de l’église catholique. Le pape Benoît XVI a accepté le 9 octobre la démission de Mgr Marco Antonio Órdenes Fernández, 47 ans, évêque de Iquique, au Chili, qui était soupçonné d'abus sexuels sur des adolescents.

    Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

    « Je n’ai jamais cherché à nuire, à offenser ou à manipuler personne ». C’est par ces mots que l’évêque Marco Antonio Órdenes a annoncé publiquement sa démission. Il clame son innocence, mais veut, dit-il, éviter d’affecter sa communauté. L’évêque est accusé d’agressions sexuelles sur mineurs.

    Deux enquêtes sont menées, l’une par le Vatican depuis avril, l’autre par la justice chilienne. Rodrigo Pino, aujourd’hui âgé de 30 ans, a révélé à la presse avoir été victime d’attouchements entre 1997, alors qu’il n’avait que 15 ans, et 2002. Au début forcé, il raconte être ensuite tombé amoureux du prélat. Il a fourni hier au juge d’instruction des photos, des vidéos, des courriels et l’enregistrement d’une conversation où l’évêque avouerait son affection pour lui et sa relation physique avec un autre jeune.

    L’évêque dément mais avoue dans une interview au quotidien chilien la Tercera paru dimanche avoir eu un geste déplacé alors que Rodrigo Pino était majeur.

    Ces dernières années au Chili, une vingtaine de prêtres ont été accusés d’actes pédophiles. C’est la première fois qu’elles sont portées contre un évêque. L’église chilienne, déjà bien entachée, aura du mal à s’en remettre.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.