GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • «Déchets, ça déborde! On fait quoi?» Journée spéciale ce lundi sur les antennes de RFI dès 6h TU (7h heure de Paris)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)
    Amériques

    Chili: démission du ministre de la Justice

    media Teodoro Ribera, le ministre de la Justice du Chili à Genève, le 27 février 2012. AFP / FABRICE COFFRINI

    La mobilisation des étudiants et des élèves du secondaire qui a particulièrement secoué le Chili en 2011 a fait une nouvelle victime. Le ministre de la Justice, Teodoro Ribera, a démissionné lundi 17 décembre, et a été remplacé par sa sous-secrétaire Patricia Perez. Il est suspecté de tremper dans un scandale de corruption dans l’Education supérieure qui se développe de manière tentaculaire depuis plusieurs mois dans le pays.

    Avec notre correspondante à Santiago du Chili, Claire Martin

    Pour la troisième fois, un ministre du gouvernement du président Sebastian Pinera rend son tablier, face au scandale qui secoue l’éducation chilienne. Une éducation en grande partie privée, peu régulée. Cette fois, il s’agit du ministre de la Justice, Teodoro Ribera.

    Propriétaire d’une des plus grandes universités privées du pays, l’Université autonome, il est suspecté d’avoir trempé dans une affaire de corruption. Il a recommandé à la gendarmerie d’employer pour deux contrats de courte durée un homme aujourd’hui en détention provisoire pour corruption et blanchiment d’argent.

    Cet homme est Luis Eugenio Diaz, ancien président de la Commission nationale d’accréditation la CNA, chargée d’attribuer aux établissements d’enseignement supérieur, un label de qualité conféré par l’Etat. Alors qu’il en était président, toutes les universités privées ont obtenu leur accréditation, apparemment à coup de pots de vin.

    Si aucune preuve ne pèse jusqu’ici contre le ministre, les soupçons sont devenus trop forts. Et sa défense maladroite, presque agressive, a fini de le pousser vers la porte.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.