GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Canada: en grève de la faim, une chef amérindienne veut parler d'égal à égal avec le Premier ministre

    media

    Cela fait quinze jours maintenant qu’une chef amérindienne poursuit sa grève de la faim sous une tente, à un jet de pierres du Parlement canadien. Thérèse Spence exige de rencontrer notamment le Premier ministre canadien pour discuter avec lui de « représentant de nation à représentant de nation » de l’avenir de son peuple. Ailleurs au Canada, des Amérindiens manifestent pour dénoncer une loi tout juste votée par le Parlement, qui remet en cause plusieurs mesures les concernant.

    Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

    Dans plusieurs galeries commerciales canadiennes, les Amérindiens ont chanté et dansé, se mêlant aux acheteurs venus profiter des soldes du lendemain de Noël. Ils dénoncent l’attitude du gouvernement fédéral qui ne les a pas consultés avant de changer plusieurs lois les concernant.

    Le dialogue et la consultation, c’est aussi ce que réclame la chef Thérèse Spence qui dirige Attwapiskat. La Croix-Rouge avait décrété l’état d’urgence le Noël dernier, dans cette petite communauté isolée du nord de l’Ontario. De nombreuses familles y vivaient dans des logements insalubres, non chauffés par moins 20 degrés.

    Thérèse Spence a décidé de ne plus se nourrir jusqu’à ce que le Premier ministre vienne la rencontrer. Installée sous une tente, non loin du Parlement, elle reçoit beaucoup de soutien, notamment celui de Justin Trudeau, que beaucoup considèrent comme le futur chef de l’opposition au Canada. Le ministre des Affaires indiennes s’est officiellement inquiété pour la santé de cette chef qui entame sa troisième semaine de grève de la faim, mais Thérèse Spence ne veut parler qu’avec le chef du gouvernement canadien, et le représentant de la reine, qui occupe les fonctions de chef d’Etat. 

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.