GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Aujourd'hui
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Ukraine: les bureaux de vote ont ouvert pour le second tour de l'élection présidentielle qui oppose Petro Porochenko à Volodymyr Zelenskiy
    Amériques

    «Mur budgétaire» : quelles seraient les conséquences sur l'économie américaine ?

    media Samedi 29 décembre, le président américain a appelé le Congrès à éviter une hausse d'impôts sur le revenu à la classe moyenne. REUTERS/Jonathan Ernst

    Aux Etats-Unis, la balle est maintenant dans le camp du Sénat. Pour éviter le « mur budgétaire », le chef de la majorité au Sénat, le démocrate Harry Reid, va travailler avec le dirigeant de la minorité républicaine. L’objectif est de trouver d'ici au 1er janvier un plan budgétaire acceptable. S'ils n'y parviennent pas, que se passera-t-il aux Etats-Unis ?

    En cas d'absence de compromis, une série de mesures de redressement des finances publiques se mettrait automatiquement en marche au 1er janvier. La hausse des prélèvements sociaux se répercuterait immédiatement sur les salaires de janvier. La fin des aides aux chômeurs aurait des effets immédiats sur leur pouvoir d'achat. Mais en cas d'accord ultérieur, l'administration pourrait toujours revenir en arrière.

    Quant aux baisses de dépenses publiques, de l'ordre de 100 milliards de dollars, elles peuvent être appliquées par les différentes administrations concernées jusqu'en septembre prochain, fin de l'année fiscale.

    Ce qu'on appelle le « mur budgétaire » devrait donc avoir des effets négatifs sur l'économie, c'est évident, mais ces effets devraient être progressifs. Sauf si, anticipant le tour de vis, les investisseurs se retirent précipitamment des marchés financiers et aggravent le repli boursier ou si les chefs d'entreprises, craignant le recul de la croissance, ralentissent les investissements et les embauches.

    Ainsi des mesures déjà lourdes de conséquences sur la reprise de la croissance américaine, et par contrecoup mondiale, risqueraient d'être encore aggravées par les mouvements de panique des acteurs économiques et financiers.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.