GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 4 Février
Vendredi 5 Février
Samedi 6 Février
Dimanche 7 Février
Aujourd'hui
Mardi 9 Février
Mercredi 10 Février
    Amériques

    2012, une bonne année pour Hollywood

    media

    Aux Etats-Unis, en dépit de la crise, les Américains ont au moins fait en 2012 la prospérité d’une industrie: celle du cinéma. Dans un climat économique incertain, ils ont voulu se changer les idées en se divertissant dans les salles obscures. A 8 dollars le billet, c’est un plaisir qu’ils peuvent encore s'offrir !

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    De gauche à droite : le réalisateur Sam Mendes et les acteurs, Daniel Craig, Berenice Marlohe, l'Espagnol Javier Bardem pour la présentation à Paris du nouveau James Bond, «Skyfall», le 25 octobre 2012. REUTERS/Benoit Tessier

    Jamais le box-office américain n’avait gagné autant d’argent : près de 11 milliards de dollars en cette année qui s’achève. Les six « majors » de Hollywood ont produit ou distribué 130 films, 38% de moins qu’il y a 10 ans, mais ils ont mis l’accent sur des productions capables d’attirer un vaste public.

    Salles modernisées

    En tête des blockbusters, Avengers qui a rapporté plus de 620 millions de dollars suivi par le dernier Batman, The Dark Knight rises, The Hunger Games, et le nouveau James Bond , Skyfall. Pour attirer les spectateurs, les propriétaires des cinémas ont modernisé leurs salles, en installant notamment des sièges plus confortables et en projetant des films en 3D.

    L’année 2013 devrait être une autre bonne année pour Hollywood qui compte utiliser la recette qui l’a enrichi cette année en donnant une suite à plusieurs de ses plus gros succès tels que The Hunger Games, Iron Man, Star Trek, et le Hobbit qui, pour les fêtes a rapporté 189 millions de dollars. Mais, a en juger par les files d’attente devant les salles le jour de Noël pour être les premiers à voir Les Misérables, ce film pourrait décrocher le jackpot.

    Peut-être à la veille de voir leurs impôts augmenter si la crise budgétaire n’est pas résolue d’ici ce soir, les Américains se sentent-ils une affinité avec les personnages du roman de Victor Hugo !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.