Venezuela : Chavez hospitalisé, l'année 2013 débute dans une ambiance pesante - Amériques - RFI

 

  1. 18:00 TU Journal
  2. 18:10 TU Dimanche politique
  3. 18:30 TU Journal
  4. 18:33 TU Sessions d'information
  5. 18:40 TU Littérature sans frontières
  6. 19:00 TU Journal
  7. 19:10 TU GEOPOLITIQUE D 1
  8. 19:30 TU Journal
  9. 19:40 TU GEOPOLITIQUE D 2
  10. 20:00 TU Journal
  11. 20:10 TU La marche du monde
  12. 20:30 TU Journal
  13. 20:33 TU La marche du monde
  14. 21:00 TU Journal
  15. 21:10 TU Mondial sports
  16. 21:30 TU Journal
  17. 21:33 TU Mondial sports
  18. 22:00 TU Journal
  19. 22:10 TU Le débat africain
  20. 22:30 TU Journal
  21. 22:40 TU Le débat africain
  22. 23:00 TU Journal
  23. 23:10 TU Internationales
  24. 23:30 TU Journal
  25. 18:00 TU Journal
  1. 18:00 TU Journal
  2. 18:10 TU GEOPOLITIQUE D 1
  3. 18:30 TU Journal
  4. 18:33 TU Sessions d'information
  5. 18:40 TU GEOPOLITIQUE D 2
  6. 19:00 TU Journal
  7. 19:10 TU Mémoire d'un continent
  8. 19:30 TU Journal
  9. 19:40 TU Littérature sans frontières
  10. 20:00 TU Journal
  11. 20:10 TU Dimanche politique
  12. 20:30 TU Journal
  13. 20:33 TU L'épopée des musiques noires
  14. 21:00 TU Journal
  15. 21:10 TU Mondial sports
  16. 21:30 TU Journal
  17. 21:33 TU Mondial sports
  18. 22:00 TU Journal
  19. 22:10 TU Le débat africain
  20. 22:30 TU Journal
  21. 22:40 TU Le débat africain
  22. 23:00 TU Journal
  23. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  24. 23:30 TU Journal
fermer

Amériques

Venezuela Hugo Chavez

Venezuela : Chavez hospitalisé, l'année 2013 débute dans une ambiance pesante

media

Réveillon particulier à Caracas. Le président vénézuélien Hugo Chavez est hospitalisé à Cuba où il souffre d’un cancer. Le vice-président Nicolas Maduro a annoncé le 30 décembre qu'il souffrait de nouvelles complications à la suite de l'opération qu'il a subie le 11 décembre, sa quatrième en 18 mois. L’ambiance n’est pas à la fête dans les rues de Caracas.

Avec notre correspondant à Caracas, Pierre-Philippe Berson

Sur la Plaza Bolivar dans le centre historique de Caracas, il n’y a pas eu de concert, ni d’embrassade. Chaque 31 décembre c’est sur cette place que les habitants de la capitale viennent célébrer la Nouvelle année.

Cette fois-ci personne ou presque, la mairie de Caracas a décidé d’annuler toutes les festivités. Pas question de faire la fête alors qu’El Comandante lutte péniblement contre son cancer, expliquent les autorités.

Felipe Jaime habite le quartier, pour lui cette décision est logique : « Cela serait manquer de respect à la dignité du président à sa famille. C’est un principe. Tu ne fais pas la fête quand ton voisin est malade. Tu ne mets pas la musique à fond. Tu respectes. Et la c’est la révolution qu’on respecte, la révolution du Venezuela ».

Le réveillon est placé sous le signe du recueillement et des prières pour la santé d’Hugo Chavez. Même dans le quartier chic de Chacao, principal bastion de l’opposition, la nuit a été calme. Le maire de cet arrondissement a suspendu tous les concerts, par prudence, a-t-il précisé.

L’année 2013 débute dans une ambiance pesante, les Vénézuéliens attendent les nouvelles en provenance de Cuba. A Caracas, toute la ville est déjà prête pour le deuil.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.