GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: Chavez toujours invisible, l'opposition demande des comptes

    media Fresque représentant le président vénézuélien Hugo Chavez avec le slogan «Come on Commandante» dans les rues de Caracas le 8 Janvier 2013

    Le président du Venezuela, Hugo Chavez, est toujours à Cuba où il soigne son cancer depuis mi-décembre 2012. Pourtant, un décret officialisant un remaniement ministériel a été signé de sa main ces jours-ci. Officiellement Hugo Chavez, est bien président de la République mais il n’est pas apparu en public depuis plus d’un mois. L’opposition hurle au scandale et réclame des comptes.

    Avec notre corespondant à Caracas, Pierre-Philippe Berson

    Une signature en bas d’un document officiel. Voilà ce qui fait bondir la droite vénézuélienne. Mardi, le vice-président Nicolas Maduro annonce qu’il n’est plus ministre des Affaires Étrangères. Désormais l’homme fort de la diplomatie vénézuélienne s’appelle Elias Jaua. Le jour suivant, la presse publie le décret officiel. Il est signé Hugo Chavez avec la mention « fait à Caracas ». Pourtant le président est officiellement toujours en soin à La Havane.

    Alors, simple bévue ou mensonge d’Etat ? Cette signature est pour Henrique Capriles, le leader de l’opposition, la preuve que la plus grande confusion règne à la tête de l’Etat :« Je vois qu’hier, il a signé un décret. Si le président de la République est capable de signer un décret, j’exige qu’il se montre, qu’il apparaisse et qu’il explique aux Vénézuéliens ce qui se passe actuellement dans ce gouvernement. Parce qu'aujourd'hui personne ne dirige le pays ! ».

    Sans légitimité ?

    Officiellement, le vice-président Nicolas Maduro tient les rênes de l’exécutif. Mais une partie de l’opposition ne lui reconnaît aucune légitimité. La Constitution stipule qu’en cas de vacance du pouvoir, l’intérim est assuré par le président de l’Assemblée nationale.

    Gouvernement et opposition s'affrontent autour de cette question institutionnelle. Les Vénézuéliens, eux, restent toujours sans nouvelles de leur président parti à Cuba depuis plus d’un mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.