GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis : trois nouvelles nominations à la Maison Blanche

    media

    Barack Obama a procédé le 4 mars à trois nouvelles nominations au sein du gouvernement. Le président américain poursuit son remaniement avec de nouvelles têtes à l’Environnement, à l’Energie et au bureau du Budget de la Maison Blanche. Des postes stratégiques en ce début de second mandat. 


     

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Le président américain a d’abord choisi Gina McCarthy pour diriger l’Agence de protection de l’Environnement, l’EPA, notamment responsable de la régulation des émissions polluantes. Mais Barack Obama l’a également chargée de la lutte contre le réchauffement climatique. Un sujet sensible, une bonne partie du camp républicain restant très méfiante sur la question.

    Autre femme à rejoindre l’exécutif américain, Sylvia Mathews Burwell qui devrait prendre la tête du bureau du Budget. Là encore, le poste est sensible en période d’affrontement budgétaire entre démocrates et républicains. L’actuelle présidente de la fondation caritative Walmart devra faire preuve de diplomatie et de sens politique.

    Enfin, Barack Obama remplace son secrétaire à l’Energie. Le physicien Steven Chu sera remplacé par un autre physicien, Ernest Moniz, actuellement professeur au très prestigieux Institut de technologie du Massachusetts. Il avait déjà occupé le poste d’adjoint à l’Energie sous Bill Clinton.

    Trois postes importants, trois nominations qui doivent être confirmées par le Sénat où les républicains disposent d’une minorité de blocage. Lors d’une courte cérémonie, lundi à la Maison Blanche, Barack Obama a espéré que les confirmations viendraient rapidement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.