GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Amériques

    Hugo Chavez, l’ami de la Chine

    media Hugo Chavez et le nouveau numéro un Chinois Xi Jinping à Pékin en avril 2008. AFP PHOTO/MINORU IWASAKI/POOL

    Hugo Chavez est mort, le mardi 5 mars 2013, à 58 ans, après un combat de deux ans contre le cancer et après 14 ans d’un règne sans partage à la tête du Venezuela. Héros de l’anti-impérialisme, il entretenait des relations particulières avec Pékin. Le président vénézuélien s’étant rendu à six reprises en Chine pendant qu’il était au pouvoir.

    De notre correspondant à Pékin

    Dans les allées du pouvoir chinois, Hugo Chavez était considéré comme un ami plus que comme un allié. Chine Nouvelle rappelait ainsi récemment combien le président vénézuélien s’était inspiré du camarade Mao. Un homme qui ne se serait pas arrêté au petit livre rouge et qui a lu tous les écrits du grand timonier traduits en espagnol affirme l’agence officielle chinoise.

    « Vieil ami de la Chine »

    Cette passion pour la Chine, s’est traduite par de nombreux voyages. A six reprises, Hugo Chavez s’est rendu à Pékin. Il avait aussi reçu le nouveau numéro un Chinois Xi Jinping à Caracas le 18 févier 2009.

    Lien de la vidéo de la visite Xi Jinping à Caracas 18 février 2009. (Vidéo en chinois)

    « La garde nationale vénézuélienne est le seul orchestre au monde à pouvoir chanter l’hymne nationale en chinois », s’enthousiasmait alors la présentatrice de la télévision Phœnix TV. Cet enthousiasme a longtemps été partagé par les néo-maoïstes du net chinois, mais pas seulement : « Bonne route au dernier vieil ami de la Chine », écrit ainsi un certain Yanjingrenxiaopan sur le réseau social weibo, sans que l’on sache si le message est ironique ou non.

    « Merci à dieu et au Parti communiste chinois »

    Jusqu’au bout les communiqués de l’agence Chine Nouvelle ont également soutenu le leader bolivarien. 8 octobre 2010 : « La Chine félicite Hugo Chavez pour sa réélection ». Le 10 janvier dernier encore : point presse du ministère chinois des Affaires Etrangères 11 janvier 2013. (Vidéo en chinois)

    « La Chine souhaite que M. Chavez se rétablisse au plus tôt », affirmait Hong Lei, l’un des porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Chine Nouvelle se souvient encore de Chavez citant Mao et qualifiant « tous les impérialistes de tigres de papier ». L’agence officielle chinoise rappelait aussi récemment le « Merci à Dieu, il y a la Chine et le Parti communiste chinois dans le monde », lancé un jour par le « Comandante ». Les médias chinois ne reviennent pas en revanche ce matin sur l’attribution du prix Nobel de la Paix au dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo en 2010. L’allié vénézuélien avait alors exprimé sa solidarité avec le gouvernement chinois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.