GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Climat: la BEI va «arrêter de financer les projets liés aux énergies fossiles après 2021» (officiel)
    • Jihadistes détenus en Syrie: Washington juge «irresponsable» de demander à l'Irak de les juger (responsable)
    • Le Sénat rejette le projet de budget de la Sécu pour protester contre le «mépris» de Macron
    • Foot: la France qualifiée pour l'Euro 2020 après le match nul entre la Turquie et l'Islande (0-0)
    • Éliminatoires CAN 2021: les Comores gagnent au Togo (1-0), le Kenya tient l’Égypte en échec (1-1) dans le groupe G.
    • Fusillade dans un lycée près de Los Angeles: deux des victimes sont décédées, le suspect interpellé
    • L'UE lance une procédure contre le Royaume-Uni pour ne pas avoir nommé de commissaire (officiel)
    • Manifestations à Hong Kong: mort d'un homme de 70 ans blessé par un jet de brique (hôpital)
    • Les eurodéputés valident la candidature du Français Thierry Breton à la Commission européenne (sources parlementaires)
    • Au moins 7 personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles (shérif et médias)
    • Premier décès en Belgique attribué à l'usage de la cigarette électronique (ministre)
    Amériques

    Mort d'Hugo Chavez: Adios Comandante!

    media Hugo Chavez durant la campagne présidentielle en mars 2012. REUTERS/Jorge Silva

    A 58 ans, le président vénézuélien Hugo Chavez est décédé des suites de son cancer. Il a régné pendant 14 ans sur le pays sans partage. Aujourd'hui, le Venezuela tourne une page importante de son histoire, même si l’annonce de la mort de Chavez n’était pas vraiment une surprise.

    L’incertitude sur son état de santé planait depuis quelques mois, depuis qu’il était parti à Cuba pour se faire opérer de son cancer, le 10 décembre dernier. Il y a deux semaines, Hugo Chavez est rentré par surprise et en catimini à Caracas. Depuis quelques jours, les communiqués distillés au compte-gouttes par le gouvernement étaient de plus en plus alarmistes. Avec le recul, on peut dire que les autorités préparaient la population au pire.

    C’est le vice-président Nicolas Maduro, dauphin désigné par Hugo Chavez, qui a annoncé le décès d’El Comandante à la télévision. « Nous avons reçu l'information la plus éprouvante et la plus tragique que nous puissions annoncer à notre peuple, dit-il, la voix étouffée. A 16h25 cet après-midi, aujourd’hui 5 mars, est mort notre commandant président Hugo Chavez Frias ».

    Déploiement des forces armées

    Maduro annonce dans la foulée le déploiement des forces armées et de la police nationale bolivarienne. Une mesure censée « accompagner et protéger notre peuple et garantir la paix », selon le vice-président. Peu après l’annonce de Nicolas Maduro, le ministre de la Défense Diego Molero prend la parole à la télévision publique. Vêtu d’un uniforme militaire et entouré de hauts gradés, il assure que l’armée est unie pour respecter et faire respecter la Constitution, ce qui était le souhait du président Hugo Chavez : « Monsieur le vice-président de la République, Nicolas Maduro, Monsieur Diosdado Cabello, président de l’Assemblée nationale, et toutes les institutions de l’Etat vénézuélien : vous pouvez compter sur votre Force armée nationale ! »

    Réaction modérée de l’opposition

    Enrique Capriles

    Dirigeant de l’opposition, la coalition Mesa de la unidad

    06/03/2013 - par RFI Écouter

    Le dirigeant de l’opposition, la coalition Mesa de la unidad, Henrique Capriles, appelle au respect du deuil. Lui qui a eu des mots très durs à l’égard de Chavez, qu’il a combattu lors de la dernière élection présidentielle, a appelé les Vénézuéliens à l’union. « Le président Hugo Chavez était un adversaire mais en aucun cas un ennemi, commence-t-il son allocution. Ce n’est pas l’heure des divergences. C’est l’heure de l’unité. C’est l’heure de la paix ».

    Selon Capriles, le Venezuela « exige de nous tous que nous soyons à la hauteur de la situation. La Mesa de la unidad s’engage sur cette voie. Et nous espérons que le gouvernement respectera ses devoirs constitutionnels. »

    Le gouvernement a annoncé que les élections présidentielles auront lieu sous 30 jours,

    Ces derniers jours, il a certainement dû y avoir beaucoup de tractations (...) au sein du pouvoir chaviste

    Renée Fregosi

    Politologue, professeur de l’Institut des hautes études en Amériques latine

    07/03/2013 - par RFI Écouter

    des élections auxquelles il s’est déjà préparé, selon la politologue Renée Fregosi. « J’imagine qu’il y a déjà des tractations en marche pour gérer la transition. On sait maintenant que c’est le vice-président Nicolas Maduro qui assurera l’intérim du pouvoir. A lui d’organiser les élections dans les prochaines semaines », estime le professeur de l’Institut des hautes études en Amériques latine, l’IHEAL.

    Il n’empêche que, selon la Constitution, la présidence par intérim devrait être assurée par le président de l’Assemblée nationale Diosdado Cabello. Toujours est-il que Nicolas Maduro est le favori de l’élection anticipée. Il sera probablement opposé au gouverneur Henrique Capriles. Mais officiellement, l'heure est au deuil pour le moment, aucun des deux ne s'est déclaré candidat.

    - Réécouter le Grand reportage « Génération Chavez »

    - Réécouter le Grand reportage « Elections en Equateur »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.