GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Après la mort de Chavez, Washington espère un «nouveau chapitre» avec Caracas

    media

    Washington compte visiblement envoyer une délégation aux obsèques du chef de l'Etat vénézuélien. La veille, Barack Obama avait affirmé que les Etats-Unis soutenaient le Venezuela après la mort de leur dirigeant Hugo Chavez, et espéré des « relations constructives » avec le futur gouvernement vénézuélien.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    La décision n’est pas officiellement arrêtée mais, selon un haut responsable du département d’Etat, une délégation devrait se rendre à Caracas pour les obsèques d’Hugo Chavez.

    Les Etats-Unis souhaitent se rapprocher du Venezuela à l’occasion de la transition politique qui s’est ouverte avec la mort du président vénézuélien. Les déclarations faites mardi à Washington sont de premiers messages lancés, avec prudence, par les autorités américaines.

    Le haut responsable du département d’Etat qui s’est adressé aux journalistes l’a fait sous couvert d’anonymat, lors d’une conférence de presse téléphonique organisée par le département d’Etat. Une bonne manière de faire passer des messages sans s’exposer totalement.

    Mais Washington reste prudent et se garde bien de se montrer trop optimiste. « Les périodes de campagne électorale sont peu propices à l’élaboration de nouvelles politiques », affirme le responsable du département d’Etat. Il faudra du temps avant qu’un nouveau gouvernement vénézuélien ne puisse s’engager dans une éventuelle « nouvelle voie », qu’il puisse y avoir cette discussion sur l’évolution des relations américano-vénézuéliennes.

    Hugo Chavez laisse derrière lui un héritage politique solidement ancré dans l’anti-américanisme. Pour Washington, la conférence de presse de mardi, à Caracas, avant l’annonce de la mort du président, en est le plus bel exemple.

    Accuser les Etats-Unis d’avoir provoqué le cancer d’Hugo Chavez est « extravagant », affirme le responsable du département d’Etat, qui se dit « déçu » par les accusations portées contre les deux attachés militaires américains qui ont été expulsés mardi du Venezuela.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.