GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela : les partisans de Chavez convaincus de son empoisonnement

    media Partisans de Hugo Chavez en meeting à Caracas le 17 septembre 2012. REUTERS/Jorge Silva

    L'entourage d'Hugo Chavez entretient la ferveur autour du président défunt. Et la théorie du complot est lancée : le « Comandante » est mort d’un cancer mais beaucoup de Vénézuéliens pensent qu’en réalité, il a été empoisonné. Une thèse née d’affirmation du gouvernement vénézuélien et reprise dans la population.

    Avec notre correspondant à Caracas, Pierre-Philippe Berson

    Lorsqu’il a annoncé la mort d’Hugo Chavez en direct à la télévision, le vice-président Nicolas Maduro était submergé par l’émotion et sanglotait. Pourtant, le même jour, deux heures plus tôt, il tenait une conférence de presse et sa voix était beaucoup plus ferme et menaçante : il dénonçait les attaques des Etats-Unis pour déstabiliser le pays et sous-entendait qu’on avait empoisonné Hugo Chavez :

    « El Comandante Chavez a été attaqué pendant sa maladie. Nous avons la certitude que les ennemis historiques de notre partie ont profité de sa maladie pour s'attaquer à lui ».

    Aujourd’hui, une majorité de la population partage cette idée. Ludmila Pereta patiente pour voir la dépouille de son « Comandante » et adhère complètement à la thèse du complot : « Chavez a énormément travaillé. Il ne dormait pas. Il s’est sacrifié pour le pays. Alors le cancer, je comprends. Mais après, son infection respiratoire, c’est bizarre, tout s’est aggravé d’un coup, très rapidement. Je ne crois pas que ça soit si naturel que ça… ».

    Alors qui a tué Hugo Chavez ? Les scenarii sont différents, mais ses partisans avancent souvent les mêmes noms : les Etats-Unis, la CIA et Israël.

    Pour prouver ses accusations, le gouvernement a annoncé une enquête médicale sur le corps d’Hugo Chavez. Mais depuis sa mort, plus un mot sur cette investigation. L’entourage du président s’affaire à l’ériger en héros national. La vérité attendra…
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.