GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Fukushima: des militaires américains poursuivent en justice l'opérateur Tepco

    media

    La société japonaise Tepco est poursuivie en justice par des militaires américains. Ils étaient jusqu’à présent neuf, ils sont désormais 26 et le nombre pourrait encore augmenter. Tous ont un point commun : être intervenus au Japon après la catastrophe nucléaire de Fukushima.
     

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Au Japon, l’opération « Tomodachi » a-t-elle rendu malades de nombreux militaires américains ? C’est ce que pensent les soldats de l'US Army à l’origine de la plainte contre l'opérateur Tepco. Selon eux, l’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima aurait « menti sur les risques encourus » par les équipes humanitaires déployées en mars 2011 aux abords de la centrale.

    Certains sont des Marines à la retraite, d’autres sont toujours actifs. Il y a également des marins qui avaient rallié la région de la catastrophe à bord du porte-avions Ronald-Reagan. Ils étaient neuf, ils sont désormais 26 et pourraient être rejoints par une centaine d’autres plaignants ont annoncé leurs avocats.

    Maladies

    Aujourd’hui, tous affirment avoir contracté des maladies dues à leur exposition aux radiations : cancers, tumeurs, problèmes de tyroïde ou maux de tête. Ils réclament au total plus de deux milliards de dollars de dommages et intérêts ainsi que l’ouverture d’un fonds d’indemnisation de plus d’un milliard supplémentaire.

    La société Tepco n’a pas souhaité faire de commentaire ce vendredi 15 mars. Interrogé par le journal spécialisé Stars and Stripes, le Pentagone a rappelé que, selon lui, les radiations auxquelles ces personnes ont été exposées ne posent pas de risque majeur pour leur santé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.