GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    L'ex-présidente Michelle Bachelet démissionne de l'ONU Femmes pour rentrer au Chili

    media

    Michelle Bachelet vient d’annoncer sa démission d’ONU Femmes après deux et demi à sa tête. L’ex-présidente du Chili devrait se représenter pour un nouveau mandat lors de l’élection présidentielle chilienne, qui aura lieu en décembre 2013. Le Chili l’attend avec impatience.

    Avec notre correspondante à Santiago du Chili, Claire Martin

    « L’attente prend fin » : tel est le sentiment dominant au Chili après l’annonce du retour de Michelle Bachelet dans son pays ces prochains jours. Après deux ans et demi à la tête d’ONU Femmes à New York, l’ex-présidente chilienne devrait officiellement se présenter comme candidate à la prochaine élection présidentielle qui aura lieu en décembre.

    Depuis de nombreux mois, les sondages lui donnent une bonne longueur d’avance sur tous les autres candidats déclarés alors qu’elle n’a pas même annoncé sa candidature. Elle le fera bientôt, selon son parti, le Parti socialiste.

    Michelle Bachelet se présentera aux primaires du bloc de centre-gauche, la Concertacion, qui se dérouleront fin juin. La gauche mais aussi la droite se félicite de ce retour pour une raison : la campagne va enfin pouvoir réellement commencer.

    La majorité de la population, quant à elle, exprime soulagement et espoir. La majorité pense que Michelle Bachelet portera les demandes sociales qui mobilisent la société : une éducation publique gratuite et de qualité et une meilleure santé publique.

    L’ex-présidente ne s’était pas représentée en 2010 après son premier mandat de quatre ans. La Constitution chilienne interdit en effet d’accomplir deux mandats de suite. 

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.