GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Les Etats-Unis ne seront pas surpris si la Corée du Nord procède à un nouvel essai de missile.

    media Un soldat nord-coréen fait le guet près du complexe industriel de Kaesong, le 4 avril 2013. REUTERS/Lee Jung-hoon/Yonhap

    L’administration Obama encourage Pyongyang à choisir la paix, mais elle est prête si la Corée du Nord procède à un nouvel essai de missile. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a pressé la Corée du Nord de choisir le chemin de la paix, mais, a-t-il ajouté, les Etats-Unis ne seraient pas surpris si les Nord-Coréens décidaient de procéder à un nouvel essai de missile, parce qu' « ils l’ont fait dans le passé ».

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Pour le département d’Etat, l’avertissement donné aux diplomates étrangers d’évacuer leurs ambassades est une nouvelle escalade rhétorique d'un régime imprévisible. Notre position, a expliqué la porte-parole Victoria Nuland, reste d’être prudent, de prendre les mesures appropriées pour notre défense et celle de nos alliés, mais de continuer à pousser la Corée du Nord à changer de cap.

    Bombardiers furtifs

    Cela va être la mission de John Kerry la semaine prochaine à Pékin, Séoul et Tokyo. Après avoir montré ses muscles avec notamment la participation de deux bombardiers furtifs aux exercices conjoints avec la Corée du Sud, les Etats-Unis veulent se concentrer maintenant sur les mesures diplomatiques et économiques qui peuvent être prises pour stopper la belligérence de Pyongyang.

    L'escale à Pékin est particulièrement importante pour le secrétaire d’Etat, la Chine s’étant montrée récemment plus disposée à freiner les ambitions nucléaires de son voisin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.