GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Roberto Azevedo à la tête de l’OMC, un succès pour la diplomatie brésilienne

    media Roberto Azevedo, le nouveau directeur général de l'OMC. REUTERS/Luke MacGregor

    Roberto Azevedo a été élu directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, hier mardi 7 mai. Au Brésil, son élection est célébrée comme une victoire de la diplomatie. La présidente Dilma Rousseff évoque un « ordre mondial plus dynamique et juste ».

    Avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

    C’était presque un climat de finale de Coupe du monde. Le Brésilien Roberto Azevedo était loin de tenir la corde contre le Mexicain Herminio Blanco, mais lorsque la victoire est apparue certaine, au bout de quatre mois de campagne, la présidente brésilienne Dilma Rousseff a évoqué un « ordre mondial plus dynamique et juste ». Le chef de la diplomatie brésilienne parle quant à lui d’un « ordre international en transformation ». Lors d’une conférence de presse convoquée à la hâte, Antonio Patriota est apparu radieux.

    Car le Brésil a rallié derrière son candidat tous les grands pays émergents, les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), la Chine en tête, mais aussi la plupart des pays africains. Une forme de récompense pour la diplomatie brésilienne en Afrique, qui s’est traduite par l’ouverture de nouvelles ambassades et le développement du commerce.

    Roberto Azevedo a la réputation d’être un technicien habile, un diplomate qui connaît de l’intérieur la machine de l’OMC, où il représente le Brésil depuis cinq ans. De l’habileté, il lui en faudra pour débloquer les négociations commerciales internationales, qui sont au point mort depuis de nombreuses années.

    Un diplomate spécialisé dans les relations commerciales

    Roberto Azevedo a 55 ans et une carrière de diplomate derrière lui. Sa spécialisation dans les relations commerciales ne sera pas de trop pour débloquer le fastidieux cycle de Doha. Azevedo a remporté dans le passé plusieurs litiges commerciaux en faveur du Brésil, notamment dans le cas des subventions pour le coton contre les États-Unis et des subventions à l'exportation de sucre contre l'Union européenne.

    Par ailleurs, il a participé à presque toutes les conférences ministérielles depuis le lancement en 2001 des négociations de Doha. Débloquer ce processus de libéralisation du commerce au profit des pays pauvres a même été son cheval de bataille dans la course pour le fauteuil du chef de l'OMC. Et il faut croire que cela lui a réussi.

    Le nouveau directeur général devra immédiatement s'atteler à la tâche. La 9e Conférence ministérielle prévue à Bali, en décembre prochain, portera sur la simplification des procédures douanières. Une mesure qui a pour but de soutenir la croissance mondiale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.