GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Les Haïtiens partagés sur le bilan de deux années de présidence Martelly

    media Manifestation anti-Martelly, mardi 14 mai 2013, à Port-au-Prince. AFP/Thony BELIZAIRE

    Ce mardi 14 mai, le président d'Haïti Michel Martelly a fêté en grande pompe le deuxième anniversaire de son arrivée au pouvoir. Des festivités qui se sont achevées tard dans la nuit dans une ambiance de carnaval, mais qui ne sont pas du goût de tous. Beaucoup de citoyens subissent encore des conditions de vie déplorables, trois ans après le séisme, et certains dénoncent publiquement un pouvoir corrompu et qui dilapide l'argent public.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Une poignée d'universitaires a manifesté dans la matinée, en opposition au président Martelly.

    « Nous sommes descendus dans la rue pour ne pas paraître coupables, complices, témoigne Jean-Willy Belfort, pour qui rien n'a été fait en deux ans. Nous disons que c'est un bilan de corruption, c'est un bilan de propagande qui n'a rien en termes de contenu. C'est un bilan bâti sur le mensonge et le bluff. »

    Humour et déhanché

    Dans l'après-midi, des milliers de personnes venues de province, grâce aux bus mis à disposition, se sont regroupées sur la place du Champ de Mars. Michel Martelly a su déchaîner la foule avec son humour et son déhanché. Au micro, il a défendu son bilan et s'est présenté en rassembleur, pour attirer les sympathisants de l'ancien président Aristide.

    « Les deux personnes qui polémiquent le plus ce sont Jean-Claude Duvalier et Jean-Bertrand Aristide, a scandé avec force le président. Ces deux factions ne s'entendent jamais, et on n'arrive nulle part. Michel Martelly est venu au milieu et il a besoin de mettre Aristide, Duvalier, le peuple, tout le monde dans un seul bateau pour qu'Haïti avance. Pour qu'Haïti avance ! »

    Michel Martelly a quitté la scène sous les feux d'artifice en chantant quelques-uns de ses tubes, au grand plaisir de la foule. Concerts jusque tard dans la nuit, transports, t-shirts, distribution de plats chauds : le budget de ces festivités n'a pas été communiqué.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.