GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    Amériques

    Bradley Manning, la taupe de WikiLeaks, réfute la «collusion avec l’ennemi»

    media Une manifestation de soutien au jeune soldat accuse d’être la « taupe » de WikiLeaks a été organisée devant Fort Meade, le 1er juin, avant l’ouverture du procès de Bradley Manning, ce lundi 3 juin. REUTERS/Jonathan Ernst

    Le procès de Bradley Manning s’est ouvert ce lundi 3 juin à Fort Meade, près de Washington. Bradley Manning est la taupe présumée de WikiLeaks. L’homme est accusé d’avoir provoqué l’une des plus importantes fuites de documents confidentiels de l’histoire des Etats-Unis. Sans surprise, il plaide coupable, mais pas de toutes les charges qui pèsent contre lui.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Le jeune soldat américain maintient la stratégie qu’il avait choisie lors des audiences préliminaires. Sur les 22 chefs d’accusation qui pèsent contre lui, Bradley Manning plaide coupable de dix. Il se considère en revanche innocent de celui de « collusion avec l’ennemi » ou de « publication sur internet de renseignements militaires en sachant qu’ils seront accessibles à l’ennemi ».

    Cette dernière charge sera centrale dans le procès qui s’est ouvert ce lundi 3 juin. Si le gouvernement parvient à démontrer que les informations transmises par Bradley Manning à WikiLeaks sont arrivées entre les mains d’al-Qaïda, alors le soldat risque d’être condamné à la prison à vie.

    Un membre du commando contre Ben Laden attendu à la barre

    Pour faire cette démonstration, le procureur entend faire témoigner plusieurs personnes, notamment l’un des membres du commando contre Oussama Ben Laden, en mai 2011.
    Selon l’accusation, ce militaire pourra attester que le chef d’al-Qaïda était en possession de certaines informations révélées par Wikileaks. Ce témoignage se fera à huis clos, depuis un lieu tenu secret et le témoin pourrait être déguisé afin de rester anonyme.

    Ce lundi, l’heure est aux déclarations préliminaires : celle du gouvernement et celle de la défense. La cour se penchera ensuite sur la personnalité de Bradley Manning, en entendant son camarade de chambrée en Irak ainsi que les enquêteurs qui ont interrogé l’accusé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.