GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Edward Snowden, l'homme des révélations sur «Prism» serait-il à Hong Kong?

    media Vue de Hong Kong.

    On connaît l’homme à l’origine des révélations par la presse sur « Prism », ce vaste programme d’espionnage américain. Edward Snowden, 29 ans, avait travaillé à la CIA avant d'être employé par l'Agence de sécurité nationale américaine, la NSA. Son identité a été levée par le Guardian, dans un entretien qu'il a accordé, le dimanche 9 juin 2013, au journal britannique. Edward Snowden dit aussi s'être réfugié à Hong Kong.

    Avec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy

    Dans l’interview filmée, mise en ligne dimanche soir sur le site du Guardian, Edward Snowden a affirmé être dans l’un des grands hôtels de la cité de Hong Kong. Il indique même en soulevant le rideau que «  le bureau de la CIA, je veux dire le consulat des Etats-Unis est juste en haut de la rue » ! Autant donner son adresse et son numéro de chambre. Si Edward Snowden est en effet à Hong Kong, la presse locale devrait le localiser assez vite.

    « La Chine n’est pas un ennemi des Etats-Unis »

    Alors, pourquoi avoir choisi Hong Kong ? Durant l’entretien, quand le journaliste lui fait remarquer que son choix de Hong Kong va faire imaginer qu’il a l’intention de demander l’asile politique à la Chine, le jeune informaticien répond, « d’abord, la Chine n’est pas un ennemi des Etats-Unis ». Mais en plus de cela, ajoute-t-il, Hong Kong a une grande tradition de liberté d’expression. « L’Internet n’est pas filtré ici », affirme-t-il, tout du moins, pas plus que dans n’importe quel pays occidental.

    Surtout, Ed Snowden affirme que le gouvernement de Hong Kong est indépendant par rapport aux principaux gouvernements occidentaux. Mais il oublie de dire que ce même gouvernement est totalement dépendant de Pékin. Et que s’il est bien ici, sa présence risque d’être extrêmement embarrassante pour les autorités. Aucune déclaration officielle n’a pour le moment confirmé ou infirmé sa présence dans la région administrative spéciale de Chine qu’est Hong Kong. Le cas échéant, un visa de touriste autorise trois mois de séjour.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.