GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la Une : révélations sur la source des fuites sur les programmes de surveillance menés par la NSA, les services de renseignements américains

    Eward Snowden s'est exprimé sur ses motivations dans une vidéo publiée sur Internet. REUTERS/Courtesy of The Guardian/Glenn Greenwald/Laura Poitras

    Il s’agit d’un jeune homme de 29 ans, Edward Snowden. Ancien employé à la CIA, il travaillait à Hawaï chez Booz Allen Hamilton, un sous-traitant de la NSA. Réfugié à Hong Kong depuis le 20 mai, il dit être la principale source des révélations concernant le système d’écoutes à grande échelle mis en place par les services de renseignements américains, la NSA, écrit le Washington Post. Le quotidien publie sur son site internet une vidéo de douze minutes d’un entretien qu’Edward Snowden a accordé au journal britannique The Guardian, dans son hôtel à Hong Kong. Le jeune homme dit avoir révélé ces systèmes d’écoutes car « le grand public a le droit de savoir que nous sommes tous surveillés », dit-il. « Je ne veux pas vivre dans un monde où tout ce que je fais et ce que je dis est enregistré », déclare-t-il au journaliste. Il sait qu'il est recherché et qu'il devra faire face à la justice de son pays. Il dit rechercher l’asile dans un pays qui croit à la liberté d’expression mais dément avoir voulu nuire à son pays. « Si j'avais vraiment voulu nuire aux Etats-Unis... J’aurai pu verrouiller le système de surveillance en un après-midi. Mais ce n'était pas mon intention. Il faut que les gens se mettent à ma place : je vivais une vie privilégiée à Hawaï, un véritable paradis, je gagnais beaucoup d'argent... Si vous viviez dans ces conditions, qu'est-ce qui vous déciderait à partir en laissant tout ça derrière vous », a déclaré Edward Snowden au Guardian.

    Ces systèmes de surveillance à grande échelle suscitent des inquiétudes dans la Silicon Valley

    Edward Snowden a divulgué des programmes secrets de grande envergure, qui concerne des données d’appels téléphoniques depuis 2006 avec la collaboration d’opérateurs comme Verizon, et le programme « Prism » qui intercepte des communications d’internautes à l’étranger, y compris les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook.
    Les journalistes qui ont relayé ces révélations ont essuyé de nombreuses critiques, rapporte le Washington Post. Le directeur du comité sur le renseignement du Parlement, le républicain Mike Rogers, a dit souhaiter que le responsable soit poursuivi.

    Dans cette affaire, qui rappelle celle de Bradly Manning, jugé en ce moment par une cour militaire, les entreprises de la Silicone Valley se disent inquiètes de la surveillance accrue des systèmes de technologie de l’information qu’elles-mêmes développent, rapporte le New York Times, même si aucune de ces sociétés n’a révélé le rôle qu’elles auraient pu y jouer.

    Au Venezuela, sans surprise, le Conseil national électoral confirme la victoire de Nicolas Maduro à l’election présidentielle du 14 avril dernier

    La Commission électorale confirme que Nicolas Maduro a remporté le scrutin avec 1,5 point d’avance sur son rival Henrique Capriles, rapporte Ultimas Noticia. L’opposition continue de contester les résultats déclarant qu’il y a eu de nombreuses irrégularités, telles que des intimidations d’électeurs et des manipulations de résultats avec des votes de personnes décédées toujours inscrites sur les listes électorales. Selon l’opposant Gerardo Blyde, l’audit qui a été réalisé n’a aucune validité, car il a été réalisé de façon trop rudimentaire et incomplète. Pour le principal intéressé Henrique Capriles, il s’agit d’une farce.
    De son côté le journaliste José Vicente Rangel appelle les deux camps à profiter du processus de dialogue initié selon lui par le gouvernement et le mouvement chaviste pour préserver le « vivre ensemble » et éviter la polarisation, rapporte Venezolana de Television

    Au Pérou, le président a refusé de gracier Alberto Fujimori, l’ex-dirigeant condamné en 2009 pour corruption et crimes contre l’humanité

    L’ancien président péruvien Alberto Fujimori, jugé en 2009, purge une peine de vingt-cinq ans de prison. Il se considère comme prisonnier politique et innocent. Selon la commission péruvienne des grâces présidentielles, « il ne montre aucun signe de repentir » . Mais la fille de l’ex président, l’ancienne députée et chef du parti Fuerza Popular, Keiko Fujimori, a déclaré à la télévision que son père avait bien demandé pardon, rapporte El Comercio. Elle assure qu’elle utilisera tous les moyens légaux pour faire libérer son père, et accuse le président Ollanta Humala de vouloir le transférer de la prison directement au cimetière, des propos repris par Correo.

    A Cuba, une rencontre a eu lieu entre Fidel Castro et le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, Diosdado Cabello

    Une photo de Fidel Castro, assis, coiffé d’un sombrero, un chapeau à bords larges, écoutant Diosdado Cabello, figure à la Une du journal officiel Granma. Les deux hommes « ont rappelé avec émotion l’héritage de Hugo Chavez », écrit le quotidien, ils ont également évoqué les objectifs et les défis de cette nouvelle étape pour la direction politique bolivarienne, avec à sa tête, Nicolas Maduro. Le général Raul Castro, qui dirige actuellement Cuba, a reçu samedi Diosdado Cabello en visite officielle, et a confirmé son soutien infaillible de Cuba à la révolution bolivarienne. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.