GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Snowden accuse le Royaume-Uni d'espionner les communications mondiales

    media Le siège du GHCQ (Government Communications Headquarters) à Cheltenham au Royaume-Uni. DR

    Les services d’écoutes britanniques espionnent des millions de communications téléphoniques et informatiques transmises par câbles et seraient pires que leur équivalent américain. C’est ce qu’a confié au quotidien britannique The Guardian Edward Snowden, l’ancien consultant américain recherché pour avoir divulgué des programmes américains de surveillance des communications. Des révélations qui plongent à nouveau dans l’embarras les autorités britanniques.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Les espions britanniques ont de plus grandes oreilles encore que leurs homologues américains : c’est ce que suggèrent les documents montrés par Edward Snowden au Guardian.

    Ils révèlent que le centre d’écoutes britanniques a secrètement accès aux câbles à fibre optique qui assurent le trafic internet et les appels téléphoniques mondiaux. Le projet a été baptisé Tempora et lui permet depuis un an et demi maintenant d’espionner et de conserver pendant trente jours d'énormes quantités de données privées provenant d’e-mails, de conversations au téléphone ou encore de messages envoyés via les réseaux sociaux.

    Selon le Guardian, le centre d’écoutes britanniques partage ainsi avec la NSA américaine des informations concernant aussi bien des suspects ciblés que des utilisateurs « innocents ».

    Ces révélations ont immédiatement fait bondir les associations pour le respect de la vie privée. Elles estiment que les autorités outrepassent leurs prérogatives et demandent que le problème soit débattu d’urgence au Parlement.

    Mais du côté du gouvernement, la réponse reste la même : ses agences de renseignement respectent strictement la loi, et leur travail a d’ailleurs permis de déjouer de nombreux complots terrroristes ces dernières années.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.