GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: le gouvernement annonce sa participation aux négociations de paix en Suède (communiqué)
    • Carlos Ghosn, le PDG de Renault-Nissan, arrêté à Tokyo sur des soupçons de malversations (NHK)
    • Meurtre de Khashoggi: Berlin veut des sanctions contre 18 citoyens saoudiens (ministre des Affaires étrangères)
    • UE: feu vert des ministres des Vingt-Sept au projet d'accord sur le Brexit (ministre autrichien)
    • La firme Nissan confirme que Carlos Ghosn a dissimulé des revenus au fisc et va proposer son départ
    • Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement français: «Il faut se désintoxiquer du tout pétrole» (BFMTV)
    • Le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn entendu au Japon sur des soupçons de dissimulation de revenus au fisc (médias)
    • Israël: un ministre clé reste au gouvernement, éloignant la probabilité d'élections
    • Le Cambodge n'autorisera aucune base militaire étrangère sur son sol (Premier ministre Hun Sen)
    • France: de nouveaux rassemblements de «gilets jaunes», opérations escargots et dépôts pétroliers bloqués ce lundi
    Amériques

    Affaire Snowden: le renseignement allemand, victime consentante de la NSA ?

    media Le 4 juillet, des Allemands manifestent en marge de la visite de Barack Obama pour dénoncer les scandales révélés par Edward Snowden. REUTERS/Thomas Peter

    Tandis qu'Edward Snowden attend un éventuel asile politique, d'autres révélations de l'informaticien font surface. Le magazine Der Spiegel publie cette semaine une nouvelle interview de l'ancien analyste, qui accuse les services allemands d'avoir donné l'accès à leurs données aux services américains. Pas toujours avec leur consentement, découvre l'hebdomadaire.

    Les agents de la NSA « travaillent main dans la main avec les Allemands et la plupart des autres Etats occidentaux ». Cette déclaration d'Edward Snowden, l'informaticien qui a diffusé des secrets sur les méthodes d'espionnage américaines, est diffusée par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

    Dans une interview réalisée avant qu'il ne rende son identité publique, le fugitif, toujours bloqué dans l'aéroport de Moscou, décrit le rôle du Directorat aux affaires étrangères de la NSA. Celui-ci est chargé, selon lui, de nouer des partenariats avec d'autres pays, tout en « protégeant leurs dirigeants politiques de l'indignation publique ».

    Ces propos sont surtout accompagnés d'une enquête du Spiegel mettant en cause la prudence des services allemands. Le Service fédéral de renseignement (Bundesnachrichtendienst, BND), l'équivalent de la CIA ou de la DGSE outre-Rhin, aurait profité d'outils informatiques américains pour analyser ses propres bases de données. Des données dont les Allemands craignent aujourd'hui qu'elles ne leur aient totalement échappé, au profit de leurs partenaires américains.

    Les services allemands pourraient ainsi avoir remis indirectement aux Américains une multitude de données et de communications en provenance du Proche et du Moyen-Orient. Une grande part de ces informations circule par l'Allemagne qui en étudie le contenu au coeur du quartier général du BND, à Pullach, près de Munich.

    Enquête ouverte

    Une enquête a été ouverte par le Bureau pour la protection de la Constitution. En charge du contre-espionnage, il doit évaluer dans quelle mesure les Américains auraient pu infiltrer les systèmes allemands. « Jusqu'ici, nous n'avons aucune information montrant que des noeuds informatiques en Allemagne ait étés espionnés par la NSA », assure son directeur, Hans-Georg Maassen.

    Le magazine s'inquiète d'autres failles au sein des services de sécurité, dans le cadre de deux projets sur le sol allemand. Le premier prévoit la construction d'une base américaine en Allemagne, dédiée au renseignement. Le second est un nouveau centre d'analyse du renseignement, allemand celui-là, en cours de construction à Wiesbaden. « Des installations qui sont exclusivement construites par des citoyens américains détenant des accès sécurisés », conclut le Spiegel.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.