GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Amériques

    Barack Obama: «Trayvon Martin, ça aurait pu être moi, il y a 35 ans»

    media Au pupitre de la salle de presse de la Maison Blanche, Barack Obama a prononcé un discours apaisant, ce vendredi 19 juillet. REUTERS/Larry Downing

    Après être resté silencieux pendant une semaine, Barack Obama est venu commenter pour la première fois publiquement le procès de George Zimmerman, dont l’acquittement a provoqué une profonde division parmi les Américains. Les Noirs s’étaient irrités du silence d’Obama qui, après le verdict, avait simplement publié un communiqué appelant les Américains à une calme réflexion sur la question raciale.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Barack Obama: «Lorsque Trayvon Martin a été abattu, j'ai dit qu'il aurait pu être mon fils. Une autre façon de le dire, c'est qu'il y a 35 ans, j'aurais pu être Trayvon Martin» 20/07/2013 Écouter

    C’est une apparition surprise que le président Obama a faite ce vendredi 19 juillet dans la salle de presse de la Maison Blanche. S’exprimant sans notes ni téléprompteur, il a parlé avec son cœur d’un sujet qu’en tant qu’homme noir il connaît bien. « Trayvon Martin, a-t-il déclaré, ça aurait pu être moi, il y a 35 ans ».

    Barack Obama a ensuite expliqué aux Blancs pourquoi les Afro-américains avaient réagi avec souvent plus de tristesse que de colère à l’acquittement de George Zimmerman. Cela ne faisait que trop leur rappeler un passé qui ne disparait pas.

    Changement d'attitude

    « Il y a très peu d’hommes afro-américains qui n’ont pas vécu l’expérience d’être suivi dans un grand magasin où ils faisaient leur course. Cela a été mon cas. Il y a très peu d’hommes afro-américain qui n’ont pas vécu l’expérience de traverser la rue et d’entendre les gens dans leur voiture verrouiller leurs portières. Ça m’est arrivé une fois avant d’être sénateur », a raconté le président.

    Barack Obama s’est refusé à condamner le verdict, plaidant pour l’abolition de lois qui comme en Floride permettent à un individu d’utiliser une arme mortelle s’il se juge en danger. Mais il a invité ses compatriotes à entamer une conversation sur le problème racial et s’est réjoui de voir à travers ses deux filles un changement d’attitude dans les nouvelles générations. Un discours apaisant qui a mis un peu de baume au cœur des Afro-américains sans offenser les autres communautés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.