GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Haïti: des milliers de personnes dans la rue contre l'homosexualité

    media

    Sur appel d'organisations religieuses, plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de la capitale haïtienne ce vendredi 19 juillet pour dénoncer les pratiques homosexuelles. Aucun projet de loi sur le mariage gay n'est en préparation, mais c'est pour prévenir cette éventualité que cette marche a été organisée.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Bible à la main, une femme hurle son dégoût de l'homosexualité. Dans le cortège, les slogans homophobes sont repris par tous. Le pasteur Fresnel Joseph explique qu'il ne veut pas voir Haïti suivre l'exemple des pays qui autorisent toute union homosexuelle.

    « Haïti est un pays moral. Nous ne sommes pas d'accord avec une proposition de loi quelconque qui serait en train d'être préparée pour que des personnes de même sexe se marient. C'est vrai qu'il y a de grands pays qui le font déjà, mais nous, nous disons que nous ne sommes pas d'accord. La bible dit que c'est une abomination. La bible dit une femme, un homme », assène le pasteur.

    Appel au meurtre

    Pour la plupart des manifestants, les gays ne sont pas des Haïtiens à part entière. Certains, comme Wilbert, 25 ans, appellent même au meurtre des homosexuels. « C'est une chose immorale. Si je trouve un homosexuel là, je le frappe, je le tue même ! Je ne dois pas tuer quelqu'un, mais comme il se tue lui-même alors je peux le tuer », clame le jeune homme.

    Face à cette démonstration homophobe, les gays d'Haïti en appellent aujourd'hui aux autorités pour garantir leur protection. Charlot Jeudy, le président de Kouraj, l'unique association gay d'Haïti, témoigne des menaces qu'il reçoit, mais qui l'encouragent aussi dans son combat pour faire respecter le droit à la différence.

    Ces réactions me permettent de comprendre que je dois continuer, parce qu'il y a un problème, bien plus grave que je croyais.
    Charlot Jeudy Président de l'association gay Kouraj 14/10/2013 - par Amélie Baron Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.