GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Cybercriminalité: une fraude à la carte bancaire rapporte 300 millions de dollars

    media Quatre Russes et un Ukrainien viennent d’être inculpés pour avoir volé au moins 160 millions de numéros de carte bancaire. Rubberball/Mike Kemp

    Les procureurs fédéraux du New Jersey aux Etats-Unis viennent d’inculper cinq pirates informatiques pour la plus grande fraude à la carte bancaire de l’histoire américaine. Les hackers, sous surveillances des autorités depuis plusieurs années, auraient mis la main sur plus de 300 millions de dollars.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Cela faisait déjà plusieurs années que la justice américaine avait à l’œil ce groupe de cybercriminels : quatre Russes et un Ukrainien qui viennent d’être inculpés pour avoir volé au moins 160 millions de numéros de carte bancaire qu’ils revendaient à des recéleurs, lesquels les mettaient en vente sur des forums en ligne ou les confiaient à des experts qui encodaient les numéros sur des cartes vierges.

    Un numéro de carte américaine se vendait 10 dollars, celui d’une canadienne pour 15 et celui d’une européenne pour 50, car comme elle contient une puce, elle est plus difficile à être piraté. Ce trafic a rapporté aux hackers en quelques années plus de 300 millions de dollars. Ils avaient obtenu les numéros des cartes dans un certain nombre de sociétés telles que la compagnie aérienne Jet Blue, les magasins JC Penney, ou le groupe français Carrefour. Même le Nasdaq, la bourse des valeurs technologiques, avait été attaqué.

    Les pirates dissimulaient leurs intrusions en désactivant les logiciels antivirus et en plaçant leurs données sur de multiples plateformes de hacking. Le procureur du New Jersey, Paul Fishman, a déclaré que ce type de crime menaçait le bien-être économique des Etats-Unis, ainsi que leur sécurité nationale et la vie privée des Américains. Deux des cinq inculpés ont été arrêtés l’an dernier aux Pays-Bas, mais les trois autres courent toujours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.