GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: opération «transparence» de la NSA devant le Sénat sur fond de nouvelles révélations

    media Le directeur de la NSA, le général Keith Alexander, lors d'une convention sur le «hacking» dans le Nevada, le 31 juillet 2013. REUTERS/Steve Marcus

    L'agence de sécurité américaine dispose d'un outil capable d'accéder au contenu des courriels et des discussions privées sur Facebook. « Quasiment tout ce que fait un individu sur Internet peut être examiné, et tout peut être stocké », explique le journal britannique The Guardian, qui publie ces nouvelles informations. Et cela alors que la Direction américaine du renseignement tente de rassurer les élus américains : sous pression du Congrès, elle vient de déclassifier des documents secrets. Les documents révélés en fait par Edward Snowden et qui confirment l'ampleur de la surveillance électronique par les États-Unis.

     Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

    Edward Snowden a choisi de faire de nouvelles révélations. Le journal britannique The Guardian cite un programme secret baptisé « XKeyscore » qui permet à la NSA de cibler un individu et de savoir tout ce qu’il a consulté ou écrit sur internet, en cherchant dans plus de 500 serveurs à travers le monde.

    Des révélations qui interviennent alors que les responsables de la NSA ont tenté hier, mercredi 31 juillet, une opération « transparence » devant le Sénat américain. Ils ont rendu publics trois documents « top secret » sur la façon dont le gouvernement collecte des données téléphoniques.

    Ces documents n’apportent rien qu’Edward Snowden n’ait déjà révélé, mais ils confirment l’ampleur de la surveillance électronique par les Etats-Unis. Certains parlementaires accusent d’ailleurs l’administration Obama de surestimer la nécessité de cette surveillance.

    Le malaise est palpable. La semaine dernière, la Chambre des représentants a rejeté a seulement quelques voix près un amendement pour limiter les pouvoirs de la NSA.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.