GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: l’alerte terroriste justifie-t-elle les programmes de surveillance de la NSA?

    media Le programme d'écoutes de la NSA a été l'objet d'une audience devant un tribunal fédéral américain pour la première fois depuis les révélations de Snowden. Reuters / Kopczynski

    De l’avis de nombreux experts, la menace de nouveaux attentats terroristes contre les Etats-Unis et les pays occidentaux est prise suffisamment au sérieux pour avoir entraîné la fermeture de nombreuses ambassades américaines et europénnes notamment au Moyen-Orient et en Afrique du nord. Cette alerte apporte de l’eau au moulin de ceux qui défendent les programmes de surveillance du genre de ceux qu’utilise l’agence de la sécurité nationale américaine, la NSA.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Beaucoup décriée pour ce que nombre d’Américains considèrent comme une intrusion dans leur vie privée, la NSA a toujours plaidé pour sa défense que ses programmes de surveillance avaient permis de déjouer plusieurs attentats terroristes, le plus important visant le métro new-yorkais.

    Or, la nouvelle menace d’une possible attaque d’al-Qaïda contre les Etats-Unis et l’Occident a pu être découverte, selon le New-York Times (lien en anglais), citant des responsables américains, grâce à l’interception de communications entre les chefs d’al-Qaïda dans la péninsule arabique.

    Une marge de manoeuvre pour Barack Obama

    Si la menace est réelle comme le pensent plusieurs membres du Congrès qui ont reçu des informations des services de renseignement, cela donnera une certaine marge de manoeuvre à Barack Obama. Celui-ci est en butte aux critiques de son propre parti à cause de son soutien aux programmes de surveillance mis en place par George Bush et qu’il a maintenus, voire renforcés.

    Il était opposé à l’amendement qui visait à couper les fonds de la NSA. Le texte avait été rejeté mais 111 des 194 démocrates de la Chambre avaient voté pour. On ignore si la NSA a été impliquée directement dans la découverte du dernier complot supposé de l’AQPA, mais la menace, si elle est confirmée, pourrait fournir une justification à ceux qui, comme Obama, plaident en faveur du maintien des programmes de surveillance.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.