Le changement, en cliquant ? - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Sessions d'information

 

  1. 07:10 TU Sessions d'information
  2. 07:30 TU Journal
  3. 07:40 TU Grand reportage
  4. 08:00 TU Journal
  5. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  6. 08:30 TU Journal
  7. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  8. 09:00 TU Journal
  9. 09:10 TU Priorité santé
  10. 09:30 TU Journal
  11. 09:33 TU Priorité santé
  12. 10:00 TU Journal
  13. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  14. 10:30 TU Journal
  15. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  16. 11:00 TU Journal
  17. 11:15 TU Sessions d'information
  18. 11:30 TU Journal
  19. 11:33 TU Sessions d'information
  20. 12:00 TU Journal
  21. 12:10 TU Sessions d'information
  22. 12:30 TU Journal
  23. 12:33 TU Sessions d'information
  24. 12:40 TU Grand reportage
  25. 13:00 TU Journal
  1. 07:10 TU Sessions d'information
  2. 07:30 TU Sessions d'information
  3. 08:00 TU Journal
  4. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  5. 08:30 TU Journal
  6. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  7. 09:00 TU Journal
  8. 09:10 TU Priorité santé
  9. 09:30 TU Journal
  10. 09:33 TU Priorité santé
  11. 10:00 TU Journal
  12. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  13. 10:30 TU Journal
  14. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  15. 11:00 TU Journal
  16. 11:15 TU Sessions d'information
  17. 11:30 TU Journal
  18. 11:33 TU Sessions d'information
  19. 12:00 TU Journal
  20. 12:10 TU Grand reportage
  21. 12:30 TU Sessions d'information
  22. 13:00 TU Journal
  23. 13:10 TU Sessions d'information
  24. 13:30 TU Journal
  25. 13:33 TU Danse des mots

Dernières infos

fermer

Amériques

Facebook Internet Réseaux sociaux twitter

Le changement, en cliquant ?

media

Le site change.org est une plateforme qui sert à lancer des pétitions en ligne. Nouvel outil pour les internautes indignés, c’est aussi un nouveau mode de contre-pouvoir. Rencontre avec le créateur de cette boîte à outils qui se targue de pouvoir accélérer le changement, Ben Rattray.

Pour certains, Internet et les nouvelles technologies c’est du « on est tous fliqués ». Sous-entendu : par le biais du Web, les gouvernants observent le moindre de nos faits et gestes. « Parfait ! » vous répondront d’autres. Quelle aubaine et crions-le haut et fort sur la Toile, car grâce à ces nouveaux outils de dialogue, tout le monde peut prendre la parole et d'une certaine manière être écouté. Et ce, n’importe où, n’importe comment parfois. Que ce soit sur Twitter, Facebook, via des blogs… Les gens s’agitent, s’indignent, dénoncent, rectifient…

La plateforme de pétition en ligne la plus puissante du web

Une nouvelle tendance fédératrice dans cette prise de parole permanente prend de l’ampleur et du poids politique : la pétition en ligne. Une occasion pour les mécontents de se réunir derrière un slogan fort pour faire changer les mentalités, la société, les autres, c’est selon… RFI a rencontré il y a quelques mois Ben Rattray lors de l’un de ses passages à Paris. Il est le fondateur de la plateforme de pétition en ligne la plus puissante du web, celle qui propose du changement : Change.org

Il revient sur les origines de la création de ce site destiné au changement. L’histoire n’est pas anodine du tout : « L’idée à l’origine ? J’allais devenir un trader. J'étais à Stanford. Puis arriver à Wall Street et gagner de l’argent. C’était mon plan. Puis, alors que j’étais encore à l’université, je suis passé chez mes parents au moment où l’un de mes frères révélait son homosexualité. Il m’a avoué que la chose qui le blessait le plus n’était pas forcément les gens ouvertement anti-gay mais plutôt ceux qui refusaient de s’opposer et d’exprimer leur opinion contre ces gens-là. Des gens comme moi en quelque sorte. J’ai eu particulièrement honte de ce que je n’avais pas fait pour l’épauler. Et dans les semaines qui ont suivi, j’ai décidé de changer la trajectoire de ma vie. J’ai pensé à ce site internet appelé the facebook.com et j’ai utilisé ce même pouvoir pour connecter les gens non plus selon leurs intérêts personnels, mais selon les problèmes, les sujets qui leur tenaient à cœur. »
 
« Les campagnes plus locales, de proximité marchaient mieux »
 
Change.org est donc devenu une plateforme qui permet à chacun de s’engager dans des campagnes vis-à-vis de sujets de société qui les concernent. Ben Rattray explique de quelle manière change.org s’est focalisé sur des sujets plus locaux.
« Quand nous avons lancé la plateforme en 2007, le but était de fédérer les gens autour de sujets globaux. Au début nous avons pensé à des sujets internationaux comme l’environnement, le réchauffement climatique… Mais nous avons remarqué que ces sujets étaient trop vastes, trop inaccessibles. Il nous a fallu plusieurs années pour comprendre que les campagnes plus locales, de proximité marchaient mieux, et pouvaient devenir vraiment virales. Elles possédaient un impact réel dans le monde en terme de jours, d’heures parfois. Nous avons construit l’instrument de pétition le plus puissant sur le web. »
 
«Les gens tweetent sur des sujets qui les agacent, mais rien ne se passe vraiment»
 
La viralité passe, bien évidemment, par les outils offerts par les réseaux sociaux. Change.org sert en quelque sorte de fédérateur, de point de ralliement pour tous ces gens en manque de justice. « Ce qui est captivant en ce moment c'est que vous avez des milliers de gens qui expriment leurs opinions sur Twitter ou Facebook mais il reste difficile pour eux de se coordonner. Sur Twitter par exemple vous avez des gens qui tweetent sur des sujets qui les agacent, mais après quelques instants, ça s’arrête, rien ne se passe vraiment. Ce que nous faisons c’est que nous permettons aux gens de lancer des campagnes qui fédèrent ces gens dans le sens où elles peuvent devenir virales en étant partagées sur Twitter et sur Facebook » précise Ben Rattray.
 
« Tout le monde peut déclencher une pétition ! »
 
Alors les gens prennent la parole, s’engagent, réclament. Sur le site Change.org c’est un peu la foire à toutes les idées. Une initiative qui repose sur le concept d’empowerment, une idée très américaine qui repose sur l'octroi de plus de pouvoir aux individus ou aux groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu'ils subissent.
 
Dernièrement, Carla Bruni et son site à 410 000 euros ont hérissé les poils des pétitionnaires. Mais aussi le sort des requins à la Réunion, celui d’un jeune garçon foudroyé en manque de soins ou un reportage tronqué sur le HellFest… Selon Ben Rattray : « Tout le monde peut déclencher une pétition ! En fonction de sujets qui fâchent, on peut décider ou non de protester. Mais il s’agit surtout de procurer aux gens les moyens de leurs demandes. Signer la pétition est le démarrage, mais il y a ces milliers de gens derrière qui représentent un mouvement potentiel. Vous pouvez utiliser Twitter ou Facebook pour étendre la campagne, éventuellement recueillir de l’argent pour aider la campagne. C’est vraiment l’idée de fournir une boîte à outils pour les gens concernés. »
 
Avec un vrai désir de changement derrière tout cela et une vraie mécanique.
« Nous aidons aussi les gens à développer leur campagne, leurs pétitions avec nos équipes pour plus d’efficacité. Pour parfois trouver le bon preneur de décision qui pourra régler leur problème, pour atteindre les médias. Change.org les aide à faire progresser les débats, à solutionner leurs problèmes. »
 

 
Quelques chiffres utiles :
 
Lancé aux États-Unis en février 2007 par Ben Rattray, le site Change.org est aujourd’hui utilisé par 40 millions de personnes à travers les 196 pays du monde.
La plateforme, gagnante du Webby Awards 2013 dans la catégorie Activisme, est animée par une équipe de spécialistes techniciens, chargés de campagnes et communiquants, qui depuis 23 bureaux dans 18 pays, donnent aux citoyens et aux organisations les outils, en 20 langues, pour appuyer leurs propres campagnes et changer le monde.
1,5 million d’utilisateurs actifs en France
Nombre total de pétitions en France : plus de 12.000
Plus de 50 pétitions ont reçu 15.000 signatures ou plus
Nombre de visites depuis lancement : 15 millions
Nombre de visiteurs depuis lancement : 9 millions
Visites par mois sur Change.org/fr : 1,5 millions
Nouvelles pétitions créées chaque mois :1 000
Nouveaux utilisateurs par mois : 300 000
Nombre de signatures par mois : 650 000

 

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.