GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mexique: Enrique Pena Nieto présente sa nouvelle réforme énergétique

    media Le président mexicain Enrique Peña Nieto lors de l'inauguration du Forum Mexico 2013, le 9 janvier dernier. REUTERS/Henry Romero

    Au Mexique, le président Enrique Peña Nieto n’en finit pas de vouloir transformer le pays. Ce lundi, il a proposé au Congrès une nouvelle réforme, énergétique cette fois. Cette réforme, la plus importante mais aussi la plus risquée, devrait permettre la participation du secteur privé à l’exploration, l’extraction et le raffinage du pétrole. Cependant ces partenariats, interdits jusqu’à présent par la Constitution, n’affecteraient pas le monopole de la compagnie nationale Pemex sur les activités pétrolières et gazières du Mexique.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    Moderniser le secteur des hydrocarbures et de l’électricité. Rendre plus transparent le fonctionnement de Pemex. Mettre fin à la baisse constante de la production de pétrole en explorant de nouveaux gisements en eaux profondes. Et faire en sorte que le pays connaisse une nouvelle croissance énergétique qui bénéficie à tous les Mexicains. Tels sont les principaux objectifs de cette réforme constitutionnelle qui vise à autoriser les compagnies privées à collaborer avec Pemex. Une entreprise publique qui, selon le président Peña Nieto, continuera à être à 100 % propriété de la nation : « Je le dis et je l’affirme de manière catégorique, avec cette réforme, Pemex et la Commission fédérale d’électricité en aucun cas ne se vendent ni se privatisent ».

    Le pétrole, un patrimoine inaliénable du pays

    Cette insistance du président s’explique par le fait que cette réforme énergétique touche un point très sensible chez les Mexicains : dans leur majorité, ils considèrent que, depuis sa nationalisation en 1938, le pétrole est un bien exclusif et un patrimoine inaliénable du pays.

    Une telle réforme, que doit discuter et adopter le Congrès, pourrait donc provoquer des manifestations massives à son encontre. Des manifestations d’ailleurs déjà annoncées par les partis de gauche qui s’opposent à toute modification de la Constitution et à toute privatisation des ressources énergétiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.