GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Le Mexique à la recherche de ses disparus

    media Des proches des 12 jeunes enlevés le 26 mai 2013, dans un bar de Mexico, écoutent le procureur évoquant la découverte de corps, le 22 août. Le 28, les tests ADN confirment qu'il s'agissait bien des 12 personnes recherchées. REUTERS/Henry Romero

    Au Mexique, plus de 26 000 personnes ont été portées disparues entre 2006 et 2012 alors que le président Felipe Calderon livrait une guerre frontale contre les cartels de la drogue, guerre qui a fait près de 60 000 morts. Le gouvernement Peña Nieto affirme vouloir régler le problème.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

    Les Mexicains ne peuvent compter que sur leurs propres forces, sur les associations de familles des disparus, parfois sur la presse engagée, pour tenter de retrouver morts ou vifs leurs proches. Au péril de leur vie, ils doivent mener leurs propres enquêtes, car le gouvernement ne fait rien pour les aider.

    Pourtant, le président Enrique Peña Nieto, élu en juillet 2012, s’est offusqué de l’impunité durant le mandat de son prédécesseur et a créé une unité spécialisée dans la recherche des disparus. Pour l’heure, elle n'a guère donné de résultat.

    Arrestations arbitraires

    Le problème se complique quand on sait que les responsables de ces disparitions sont souvent les forces de sécurité - police ou armée - qui imputent les enlèvements aux bandes criminelles et aux cartels de la drogue.

    Malgré des centaines de témoignages confirmant des arrestations arbitraires, les autorités nient cyniquement toute responsabilité. Les familles réclament la création d’un registre national des disparus afin de sortir les victimes de l’anonymat et de faire valoir leurs droits de veuves et d’orphelins.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.