GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Changement climatique: l'administration Obama appelle au «sursaut»

    media Le rapport du Giec fournit des arguments à Barack Obama pour mener une politique environnementale plus musclée. Reuters

    Après la publication du rapport alarmant du Giec, l’administration Obama demande une réaction forte, mais les Américains - du moins une bonne partie d’entre eux - ne pensent pas que le réchauffement climatique présente un danger pour les Etats-Unis.

    Avec notre correspondant à Washiongton, Jean-Louis Pourtet

    L’administration Obama a accueilli favorablement le rapport du groupe d’experts qui lui fournit des arguments pour mener une politique environnementale plus musclée. La sénatrice Barbara Boxer, qui préside la commission de l’Environnement, s’est engagée à soutenir les efforts du gouvernement pour réduire la pollution.

    Le secrétaire d’Etat John Kerry a lancé un appel a la communauté internationale. « Seule une action des humains, a-t-il dit, peut sauver le monde des pires impacts du réchauffement climatique ». Mais les négationnistes du Heartland Institute de Chicago continuent de rejeter l’influence humaine comme cause de la hausse de la température.

    Al Gore, prix Nobel de la paix pour son combat en faveur de l’environnement, s’est livré hier à une sévère critique des médias qu’il accuse d’être intimidés par les puissants lobbies industriels.

    Quant aux Américains, le problème ne les préoccupe que modérément. 40% seulement pensent, selon un sondage Pew, que le changement climatique présente un danger pour les Etats-Unis. Peut-être changeront-ils d’avis lorsque les plages de Floride, entre 2030 et 2050, disparaîtront sous les eaux, comme le prédisent les météorologues, si rien n’est fait.

    → A (RE)LIRE : Réchauffement climatique : le Giec tire la sonnette d'alarme

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.