GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Irina Bokova réélue à la tête de l'Unesco

    media Irina Bokova, réélue à la tête de l'Unesco, Paris, le 4 octobre 2013. Unesco/DR

    La directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, a été réélue le vendredi 4 octobre au premier tour à la tête de cette organisation dont le siège est à Paris. La diplomate bulgare l'a emporté dès le premier tour, avec 39 voix, contre 13 à Rachad Farah, et 6 à Joseph Maïla, ses deux challengers. Elue à la tête de l'Unesco en 2009, Irina Bokova a dû gérer la crise financière provoquée par la suspension de la contribution américaine au budget  après l'accession de la Palestine le 31 octobre 2011 comme 195e membre de l’organisation.

    C'est avec 39 voix  - il lui en fallait au moins 30 - qu’Irina Bokova remporte cette élection. Il faut dire que la directrice sortante apparaissait comme favorite, malgré un scrutin qui s'annonçait difficile en raison de la présence de deux challengers.

    Rachad Farah ambassadeur de Djibouti en France qui se prévalait du soutien de l'Afrique et du monde arabe n'obtient finalement que 13 voix. Quant à l'universitaire franco-libanais Joseph Maïla, il ne récolte que 6 voix.

    Pour Irina Bokova, qui s'est adressée à la presse à l'issue du vote, l'Afrique restera sa priorité. Mais sa réélection était pour elle une question de confiance. « Je dirige cette organisation depuis quatre ans, assure-t-elle, et ces deux dernières, dans un contexte difficile avec la suspension de la contribution des Etats-Unis au budget ». Une baisse de 22% malgré des réformes qu'il fallait conduire tout en préservant la vocation de l'Unesco.

    La diplomate bulgare, qui a réussi à mettre un place un fonds d'urgence et à lever 75 millions de dollars pour faire face à la crise, est aujourd'hui optimiste. « J'ai reçu des assurances de l'administration américaine », affirme-t-elle, « la crise financière est derrière nous ».

    Nous sommes soutenus par l'administration américaine.

    Irina Bokova

    Directrice générale de l'Unesco

    05/10/2013 - par Boniface Vignon Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.