GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Espionnage: les Etats-Unis ont des grandes oreilles, l'Union européenne a plusieurs voix

    media Le général Alexander, directeur de la NSA, lors de son audition à Washington, le 29 octobre 2013. REUTERS/Jason Reed

    Ce mercredi 30 octobre avait lieu une conférence de presse de la délégation européenne venue demander des explications à Washington sur les dizaines de millions de communications interceptées et stockées par les services de renseignements américains. Le patron de la NSA a déclaré mardi sous serment devant le Congrès, que ces écoutes ont été fournies aux services américains par leurs homologues européens. La délégation européenne était embarrassée.

    Avec notre correspondante à Washington,Anne-Marie Capomaccio

    Les eurodéputés demandent à vérifier les déclarations du général Alexander. La délégation a finalement été reçue hier soir par le patron de la NSA, qui plus tôt dans la journée avait expliqué que la presse européenne avait mal interprété les documents d’Edward Snowden.

    Et si le rendez-vous s’est bien déroulé, les eurodéputés expliquent qu’ils n’ont pas immédiatement les moyens de vérifier ces informations. Ils doivent se tourner d’abord vers les services de renseignements européens. On en est donc toujours au même point.

    Sons de cloche différents

    Pour le reste, cette délégation qui a fait le voyage de Washington est l’illustration de la difficulté pour l’Europe de s’exprimer d’une seule voix. Et il est vrai que les points communs sont difficiles à trouver entre un député vert allemand et une conservatrice espagnole.

    Alors que le président de la délégation s’exprimait au nom de tous devant les journalistes, certains députés montraient leur désapprobation. Chacun a ensuite repris sa liberté de parole pour accorder des entretiens, au cours desquels le son de cloche a varié, de la nécessaire collaboration avec les Etats-Unis, à la défiance réitérée, à l’égard d’un pays qui espionne ses alliés.


    Timothy Kirkhope, coordinateur du commité ECR (Groupe des conservateurs et réformistes européens), après s'être entretenu avec des élus du congrès et le patron de la NSA, s'inquiète de la réaction américaine.

    « Je pense que nous faisons une grave erreur si nous pensons que nous venons ici donner une leçon aux américains sur leur manière d’agir. Donc, ne menaçons pas les Etats-Unis avec les autres accords déjà en place ou en cours de négociation. Car si nous faisons cela, je sais comment les Etats-Unis vont réagir, cela ne se passera pas comme l’espèrent ceux qui souhaitent utiliser la menace. Les Etats-Unis ne vont pas se dire : nous nous alignons sur la position européenne. Nous avons vu le conseiller aux renseignements hier soir. Dans mon esprit il a été très clair, il a simplement rejeté les allégations qui circulent. J’espère que mes collègues vont rentrer à Bruxelles et réfléchir à cela avant de proférer de nouvelles accusations ou avant de relayer d’autres allégations. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.