GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes (responsables)
    Amériques

    A la Une: les Etats-Unis et encore des révélations sur les actions de la NSA

    media Le programme d’espionnage Muscular aurait permis de récupérer d'innombrables données des utilisateurs de Google et Yahoo. REUTERS/Pawel Kopczynski

    Le programme d’espionnage Muscular aurait permis de récupérer d'innombrables données des utilisateurs de Google et Yahoo. REUTERS/Pawel Kopczynski

    La NSA s’est infiltrée dans les centres de données de Google et de Yahoo dans le monde entier, selon des informations publiées par le Washington Post. Des informations révélées par des documents dévoilés par l’ex-consultant réfugié en Russie, Edward Snowden, et des entretiens réalisés par le quotidien auprès de plusieurs responsables.

    L’agence de renseignement américaine aurait ainsi intercepté des données de centaines de millions d’utilisateurs de comptes Google et de Yahoo, dont beaucoup de citoyens Américains. Et ceci, par le biais d’un programme secret baptisé Muscular, opéré conjointement avec l’une des trois agences de renseignement britannique, le Government Communication Headquarters.
     
    Un programme secret intitulé Muscular opérant à l’étranger
     
    Ce programme Muscular permettait aux deux agences de renseignement, américaine et britannique, de copier des flux entiers de données par les fibres optiques. Fibres utilisées par les deux géants de la Silicon Valey, Google et Yahoo, comme l'explique le Washington Post qui publie un schéma sur son site internet.

    Un document secret, daté du 9 janvier dernier, indiquerait que plus de cent quatre-vingt un millions de données auraient été ainsi collectées au cours des trente jours précédents.
     
    Ces collectes de données seraient illégales aux Etats-Unis
     
    C’est ce que fait remarquer le Washington Post, ce qui explique pourquoi ce système opère en dehors du territoire américain. Mais comme le fait remarquer le sénateur démocrate Ron Wyden, « il y a trente-cinq ans, les pays avaient leur propre réseau de télécommunications, donc la séparation entre la collecte de données domestiques et étrangères était nette. Aujourd’hui, nous sommes dans des réseaux de communication mondiaux, il y a donc plus de risques que lorsque la NSA récupère des données à l’étranger, des données de citoyens américains soient aussi collectées ».

    Les représentants légaux de Google et de Yahoo se sont dits outrés, assurant ne pas avoir donné accès à leurs systèmes aux agences de renseignement, ils réclament une réforme urgente.
    Muscular serait donc un programme de surveillance d’internet parallèle à Prism, un scandale de plus pour l’agence de renseignement américaine.
     
    Au Mexique, le président Enrique Peña Nieto a annoncé la grâce d’un homme condamné à 60 ans de prison et qui a toujours clamé son innocence
     
    Alberto Patishtán doit être libéré ce jeudi rappelle Milenio. Il vient de passer plus de 13 ans en prison pour l’assassinat de sept policiers le 12 juin 2000, des crimes qu’il a toujours niés. Il avait été condamné après un procès en 2002 entaché d’irrégularités.

    Militant amérindien tzotzil, professeur bilingue, il appartenait au mouvement EZLN, l’Armée zapatiste de libération nationale, et se battait contre la corruption. Soutenu par Amnesty International, comme le fait remarquer l’éditorialiste d’Excelsior
    , il avait perdu tous ses recours face à la justice.

    « Il n’aurait jamais dû être emprisonné » soutient le gouverneur de l’Etat du Chiapas, Manuel Velazco Coello, cité dans les colonnes de Milenio
    . « Nous devons travailler pour qu’il n’y ait jamais plus de cas comme celui de Patishtán », a-t-il souligné.
     
    Le système judiciaire mexicain à nouveau accusé de corruption
     
    L’éditorialiste d’Excelsior rappelle que ce n’est un secret pour personne que la justice mexicaine a de grandes lacunes, qu’elle est inefficace et corrompue.

    La grâce du président Enrique Peña Nieto ne blanchit pas Alberto Patishtán. Sa fille Gabriela, citée dans Milenio,
    demande aux autorités « d’arrêter de commettre ces horreurs et cette corruption qui a tant d’influence sur les procès et l’administration de la justice ».
     
    Toujours au Mexique, qui est responsable des dégâts causés par la tempête Manuel de septembre dernier ?
     
    Rien que dans l’Etat de Guerrero, 13 000 habitations ont été affectées, 5 000 doivent être totalement reconstruites, écrit Milenio. Mais qui blâmer pour les morts et les destructions ?

    L’ancien maire d’Acapulco, Alberto Lopez Rosas, membre du gouvernement de l’Etat de Guerrero déclare : « Nous avons tous octroyé des licences pour construire » dans la zone Diamante du port, pour édifier des complexes résidentiels ou des centres commerciaux, rapporte le quotidien
    . Des zones qui ont été largement inondées par la tempête. Et l’ancien maire d’ajouter : « il est hors de question que je démissionne, les quatre gouvernements successifs ont tous donné ces permis de construire ».
     
    En Colombie, des tensions sont survenues concernant le processus de paix
     
    Les négociations entre la guerrilla des Farc et le gouvernement ont finalement repris ce mercredi à La Havane, c’est ce qu’indique Prensa Latina sur son site.

    Il s’agit de la 16e ronde de négociations et les débats portent sur le second point : la réforme politique, après avoir clos le premier chapitre sur les questions agraires. Cette reprise des négociations a été possible grâce à la libération ce dimanche par les Farc d’un Marine américain, Kevin Scott, détenu depuis 4 mois.
     
    Une libération qui aurait pu intervenir plus tôt 
     
    C’est ce qu’assure la porte-parole des Farc. L’otage aurait servi de moyen de pression pour négocier avec le gouvernement colombien devenu trop intransigeant selon la guerrilla.

    Les élections prévues en mai 2014 approchent, et les négociations prennent du temps. Le parti Pôle démocratique a émis une série de suggestions pour que ces négociations avancent de façon satisfaisante, rapporte El Tiempo
    . Parmi lesquelles la nécessité d’« arriver à un cessez-le-feu à Noël et pendant tout le processus électoral ».

     

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.