GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Espionnage de la NSA: Kerry admet que les Etats-Unis ont pu aller «trop loin»

    media John Kerry a reconnu que son pays « est parfois allé trop loin » en matière d'espionnage. DR

    Le chef de la diplomatie américaine John Kerry a reconnu ce vendredi 1er novembre lors d'une conférence de presse à Londres que son pays «est parfois allé trop loin» en matière d'espionnage. Ce premier aveu de Washington intervient alors que la polémique sur la collecte massive de données par l'Agence nationale de sécurité, la NSA commence à s'étendre à l'Asie. C'est la première fois qu'un responsable gouvernemental américain admet explicitement des pratiques controversées dans le travail de la NSA.

    Après dix jours de scandale, de révélations et de démentis entre les Etats-Unis et leurs alliés européens, c'est la première fois qu'un responsable gouvernemental américain admet explicitement des pratiques controversées dans l'interception par la NSA de communications et de données en Europe.

    «Je peux vous assurer que les citoyens innocents n'ont pas été victimes d'abus dans ce processus, déclare John Kerry. Nous nous efforçons de rassembler des informations. Et oui, dans certains cas, c'est allé trop loin de manière inappropriée. Et le président, notre président, est déterminé à tenter de clarifier la situation. Il procède à un examen approfondi afin que personne ne se sente trompé ».

    Des informations exagérées

    « Mais je veux être clair, poursuit le chef de la diplomatie américaine, les informations qui ont circulé dans la presse ces derniers jours affirmant que 70 millions de personnes étaient espionnées, et bien non, c'est faux, ça ne s'est jamais produit. Ces informations sont exagérées à outrance. Vous savez, ce que nous essayons de faire c'est, s'il y a des menaces, de trouver les moyens de façon aléatoire de les écarter. Mais j'admets tout comme le président que certaines de ces actions sont allées trop loin. Nous allons nous assurer que cela n'arrive plus à l'avenir ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.