GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Message à Ghislaine Dupont et Claude Verlon

    Hommage nos deux confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon ce mardi 5 novembre 2013, dans le hall de RFI. ©Pierre René-Worms

    Jour de recueillement encore ce mardi 5 novembre à RFI avec l'arrivée des dépouilles de nos deux collègues et amis, Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Nous recevons toujours de très nombreux messages de condoléances et de sympathie. Des messages de vous, auditeurs de RFI, mais aussi d’organisations et de responsables étrangers. A l'instar du ministère haïtien de la Communication qui nous a adressé une lettre, dont voici quelques passages : « Le ministère de la Communication a appris avec consternation l’enlèvement suivi de l’assassinat de deux envoyés spéciaux de RFI au Mali, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le samedi 2 novembre 2013. […] Le ministère de la Communication, en ces moments pénibles et douloureux, associe sa voix à celle de millions d’auditeurs et d’auditrices à travers le monde pour exprimer ses plus profondes sympathies à la grande famille de RFI, aux parents et amis des disparus. […] Le ministère de la Communication tient à souligner que Ghislaine Dupont et Claude Verlon resteront des héros, des combattants aguerris de la liberté d’information ».

    Argentine : découverte d’archives secrètes de la dictature

    Le gouvernement a annoncé que 1 500 archives ont été retrouvées dans les sous-sols de l’immeuble Condor, le siège de l’armée de l’Air. C’est un cadre de l’Etat major qui en a révélé l’existence jeudi dernier, tombant par hasard sur ces papiers en effectuant un nettoyage au sous-sol, rapporte Página 12. Selon le quotidien Clarin, les originaux de six procès-verbaux de la junte militaire depuis 1976 jusqu’au 10 décembre 1983 se trouvent parmi les documents. C’est le ministre de la Défense Agustín Rossi qui a annoncé cette trouvaille hier après-midi, des documents « de grande valeur historique et juridique », a-t-il dit. « C’est la première fois que nous trouvons des documents de cette nature qui couvrent toute la période de la dictature », souligne le ministre dans les colonnes de Página 12.

    La direction des droits de l’homme a procédé à une analyse préliminaire de ces archives puisqu'ils révèlent des informations sur des disparus, mais aussi sur l’idéologie et le plan stratégique du gouvernement de l’époque, qui prévoyait de rester au pouvoir jusqu’en 2000, et puis des listes noires d’artistes, de journalistes et d’intellectuels. Selon la directrice des affaires juridiques du ministère argentin de la Défense, « cette trouvaille permet de penser qu’il est possible de trouver encore d’autres informations précieuses qui pourraient permettre de lever des doutes qu’ont encore nos enfants et nos petits-enfants », a-t-elle déclaré.

    Brésil : affaire d’espionnage

    Après les révélations sur l’espionnage du Brésil par la NSA, on apprend que le Brésil aurait lui aussi espionné d’autres pays. C’est le journal Folha de Sao Paolo qui l’a révélé hier : « Une dizaine d’opérations secrètes ont été réalisées entre 2003 et 2004 par Abin, l’agence de renseignement brésilien, notamment auprès de diplomates russes qui participaient à des négociations sur de futurs équipements militaires, ainsi que des fonctionnaires iraniens, que l’agence a espionnés pour identifier leurs contacts au Brésil », explique le quotidien. Selon le gouvernement, il s’agissait d’opérations de contre-espionnage pour protéger des intérêts secrets de l’Etat brésilien, des opérations qui d’ailleurs concernaient également les Etats-Unis.

    De son côté, l'administration Obama s'est bien gardée d'émettre le moindre commentaire suite à ces révélations. Des révélations qui, estime le National Journal, « ne font que confirmer ce que les responsables américains ont répété pendant des semaines, à savoir : les pays qui ont fortement critiqué les Etats-Unis pour leur programme d'espionnage sont les mêmes pays qui espionnent eux-mêmes leurs alliés. Alors que Dilma Roussef avait annulé en septembre un dîner d'Etat avec Barack Obama à la Maison Blanche en signe de protestation, l'hypocrisie du Brésil au sujet de l'espionnage vient d'éclater au grand jour », conclut le quotidien américain.

    New York City : un nouveau maire pour la « Grosse Pomme »

    Les habitants de la ville de New York élisent aujourd'hui un nouveau maire. Les New-Yorkais vont tourner la page de l'ère Michael Bloomberg. Et celui qui semble en bonne voie de lui succéder est le candidat démocrate Bill de Blasio. « Cela fait presque une génération qu'il n'y a pas eu de démocrate à la mairie de New York », constate le Christian Science Monitor. « Sur cinq élections municipales consécutives, c'est à chaque fois un républicain qui s'est imposé. Après vingt-quatre ans de règne conservateur dans la plus grande ville des Etats-Unis, l'économie se porte bien, le taux de criminalité reste bas, et il n'y a eu que très peu de troubles sociaux ou raciaux dans les quartiers défavorisés ».

     
    Tous les sondages s'accordent à dire que Bill de Blasio, un avocat italo-américain de 52 ans, est largement en tête, avec de 40% d'avance sur son adversaire. « La Grosse Pomme vire à gauche », titre le Los Angeles Times. Ce candidat démocrate qui se proclame le plus libéral des libéraux, ce candidat qui annonce vouloir élever les impôts des plus riches pour donner plus aux pauvres, s'apprête à remporter la ville de New York. Comment est-ce possible ?

    Selon plusieurs analystes qui s'expriment dans le Christian Science Monitor, cette élection à New York serait tout simplement un retour à la normale après deux décennies d'anomalie. Ces spécialistes soulignent que dans toutes les élections en Virginie ou au niveau national, « les New-Yorkais ont largement voté pour les candidats démocrates, tout en choisissant ensuite un maire républicain pour leur ville. Aujourd'hui, alors que tout va bien dans la métropole, ces sympathisants démocrates vont revenir à leur conviction politique d'origine, et donc vers le candidat démocrate Bill de Blasio », conclut le Christian Science Monitor.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.