GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Canada : le maire de Toronto, accusé de consommation de cocaïne, s'accroche au pouvoir

    media Rob Ford, le maire de Toronto, est un personnage haut en couleur, volontiers populiste et connu pour ses coups de sang. Toronto, le 5 novembre 2013. REUTERS/Aaron Harris

    Pour la première fois depuis le début des soupçons il y a environ six mois et depuis la diffusion d'une vidéo il y a 6 jours le montrant en train de tirer sur ce qui semblait être une pipe à crack, le maire de Toronto, Rob Ford, admet avoir fumé un peu de cette drogue. Il a fait cet aveu devant les journalistes, avant de demander des excuses pour ses erreurs du passé. Malgré cela, Rob Ford assure qu'il ira au terme de son mandat.

    Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

    Rob Ford, le maire de Toronto, a beau faire l’objet d’intenses pressions populaires et politiques pour tirer sa révérence, il continue à s’accrocher au pouvoir et parle même de briguer un second mandat l’an prochain.

    → A (RE) LIRE : Canada : le maire de Toronto en pleine tourmente à cause d'une vidéo

    Pressé de questions depuis des jours par les journalistes à propos d’un enregistrement vidéo en possession de la police où on le verrait fumer de la cocaïne, il a finalement reconnu : « Oui, j’ai fumé du crack. Mais est-ce toujours le cas ? Non ! Suis-je dépendant ? Non ! »

    Rob Ford, que de nombreux témoins ont vu saoul à des événements publics, explique qu’il a sans doute consommé cette drogue alors qu’il était en état d’ébriété, il y a environ un an. Un enregistrement vidéo, visionné par des journalistes avant de disparaître, révélait dès ce printemps que le maire de Toronto fumait du crack en compagnie d’individus liés au trafic de drogues.

    Il y a quelques jours, la police a fourni de nombreux clichés et enregistrements où l’on voit Rob Ford rencontrer secrètement un de ses amis, accusé depuis de trafic de marijuana. Pourtant, rien dans la législation de la province de l’Ontario ne permet de destituer un maire qui commet de telles actions.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.