GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le taux de criminalité a augmenté de 11% dans les pays d'Amérique latine

    media Jacarezinho, Rio de Janeiro, le 14 octobre 2012. REUTERS/Ricardo Moraes

    L'Amérique latine est la seule région dans le monde où la criminalité a augmenté, c'est ce que rapporte le PNUD, le Programme des Nations Unies pour le Développement, qui a présenté son rapport ce mardi 12 novembre à New York. Les chiffres sont éloquents. Entre 2001 et 2010, le taux de criminalité a augmenté de 11 % dans les pays d'Amérique latine, faisant plus d'un million de morts violentes en 10 ans. Le rapport explique en quoi cette insécurité affecte directement les populations, notamment les jeunes, et constitue un frein au développement.

    Onze des 18 pays étudiés dans le rapport dépasse les taux à partir desquels l'Organisation Mondiale de la Santé parle d'épidémie.
    Pour expliquer la détérioration au cours de ces années, il a fallu analyser des données très diverses. Par exemple, le taux de croissance très élevé mais au détriment de la qualité, sans inclure des pans importants de la société.

    Il y a eu aussi des changements démographiques majeurs au sein des familles, dans les écoles. Et puis des difficultés au sein des institutions de nos États. Et enfin une très grande disponibilité d'armes à feu, l'ampleur du trafic de drogue et de la consommation d'alcool. Aujourd'hui, on se rend compte que 30% des Latino-Américains ont limité leurs loisirs, ils ont arrêté de sortir la nuit. Un grand pourcentage a même déménagé pour des raisons de sécurité.

    Nous rendons compte de cette détérioration sur les personnes, les opportunités de travail, sur les espaces qui leur restent pour vivre ensemble dans l'espace public. Donc si les pays d'Amérique Latine arrivent à rétablir leur sécurité, ils pourront relancer le développement humain.

    Gema Santamaria, consultante pour le PNUD 14/11/2013 - par Véronique Gaymard Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.