GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 1 Octobre
Dimanche 2 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    50e anniversaire de l’assassinat de JFK: le programme

    media

    Un demi-siècle après, les Etats-Unis se préparent à commémorer la mort tragique de John F. Kennedy. Le 35e président des Etats-Unis, assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas, reste une icône, un mythe auréolé de fascination dans son pays. Mais les commémorations, 50 ans après son meurtre - entouré d’un mystère qui ne devrait jamais être levé -, ne seront pas légion.

    Seul un petit nombre de cérémonies publiques ont été annoncées, contrairement à la grande couverture médiatique de l’évènement. Il a fallu attendre le week-end dernier pour enfin connaître le programme du président Barack Obama concernant les commémorations de ce 50e anniversaire de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy.

    Une semaine avant le 22 novembre (cinquante ans jour pour jour après la tragédie qui a bouleversé les Etats-Unis), la Maison Blanche a finalement décidé de communiquer sur cet évènement.

    Gerbe de fleurs au cimetière d’Arlington puis discours en soirée

    Le président Barack Obama se rendra ce mercredi avec sa femme Michelle au cimetière d’Arlington, en Virginie, situé exactement en face de la capitale fédérale Washington. Ils seront accompagnés par l’ancien président démocrate Bill Clinton et son épouse Hillary.

    La tombe de John F. Kennedy, le 35e président des Etats-Unis, vient de faire l’objet de travaux. Barack Obama et Bill Clinton y déposeront une gerbe de fleurs.

    Discours de Barack Obama à l’occasion d’un dîner officiel

    Dans la soirée, le président prononcera un discours lors d’un dîner à Washington organisé en l’honneur des récipiendaires de la médaille de la liberté, une distinction créée par John F. Kennedy. Une décoration qui sera remise entre autres à Bill Clinton, à la présentatrice vedette Oprah Winfrey ou encore à Ben Bradlee, confident de John F. Kennedy et actuel rédacteur en chef du Washington Post.

    En revanche, Barack Obama, surnommé par certain le « nouveau JFK » ne se rendra pas à Dallas, au Texas, le vendredi 22 novembre.

    Dallas, toujours très marquée par cette tragédie, rendra un vibrant hommage

    La ville où a été assassiné John F. Kennedy rendra hommage à cette figure, et même légende de l’histoire américaine pour « honorer la vie, le mandat et l’héritage » du président. Une cérémonie sobre est prévue sur « Deadly Plaza » (la « place de la mort », détournement du nom officiel Dealey Plaza), le lieu même où ont été tirés les coups de feu, toujours attribués officiellement à Lee Harvey Oswald.

    Les cloches de la ville sonneront le glas à 12h30, heure des tirs. Une minute de silence sera ensuite respectée, avant des lectures d’extraits de discours du défunt président, suivies de prières et de musique.

    Dallas, surnommé « la ville de la haine » depuis ce 22 novembre 1963, ne verra donc pas Barack Obama. Aucune information ni déclaration ne permet d’expliquer la raison de cette absence.

    « JFK », une marque estampillée

    Les commémorations officielles de l’assassinat de John F. Kennedy (JFK) semblent restreintes pour un évènement d’une telle importance. Les chaînes de télévision du monde entier, la presse, mais également le monde de l’édition semblent bien plus mobilisés. Les documentaires sur « JFK » tournent en boucle depuis quelques jours.

    Des livres continuent d’être publiés sur ce sujet, alors qu’une estimation porte déjà le nombre d’ouvrages depuis sa mort à quarante mille (c'est-à-dire huit cents par an depuis 1963).

    En fait, c’est toute l’industrie qui semble avoir saisi l’ampleur de ce 50e anniversaire : même des applications pour téléphones portables ont été créées à cette occasion. Mais l’Etat fédéral ne fera pas de cette date un évènement marquant qui aurait pourtant mérité, selon la presse américaine, un traitement d’une autre dimension.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.