GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Pakistan: le médecin ayant aidé à trouver Ben Laden inculpé de meurtre

    media Shakil Afridi, ici en mai 2012, avait permis aux Américains de localiser Ben Laden. REUTERS/Geo News via Reuters

    Le médecin qui avait permis aux Américains de localiser Ben Laden a été formellement inculpé de meurtre. Considéré comme un héros aux Etats-Unis, il avait été arrêté par les autorités pakistanaises juste après l'opération du 2 mai 2011 au cours de laquelle un commando américain avait tué le numéro 1 d'al-Qaïda qui se cachait dans une maison au Pakistan. Mais c'est pour une tout autre affaire que la justice tribale du nord-ouest de son pays l'a inculpé ce samedi.

    Shakil Afridi aurait aidé la CIA à localiser Ben Laden en identifiant son ADN, en organisant une fausse campagne de vaccination. C'est juste après l'opération américaine en mai 2011 que ses ennuis ont commencé avec la justice pakistanaise, mais pour d'autres affaires. Il a d'abord été poursuivi en 2012 pour trahison et appartenance à un groupe armé, Lashkar e Islam, et condamné à 33 ans de prison par un tribunal tribal.

    Mais les Américains avaient perçu cette condamnation comme une vengeance et avaient menacé le Pakistan de suspendre leur aide financière. Finalement, sa condamnation avait été annulée pour vice de procédure, un deuxième procès a été ordonné.

    → A (RE)LIRE : Pakistan: trente-trois ans de prison pour avoir aidé la CIA dans la traque de ben Laden

    Cette fois, les autorités tribales au nord-ouest du Pakistan l'ont inculpé pour meurtre et fraude. Une femme a accusé Shakil Afridi d'avoir causé la mort de son fils en 2007, après l'avoir opéré trois fois de l'appendicite alors qu'il n'était pas chirurgien.

    Selon l'avocat de Shakil Afridi, il est très étrange que les autorités aient enregistré maintenant une affaire qui, selon l'accusation, remonte à 2007.

    Les Talibans et le groupe armé Lashkar e Islam ont menacé de tuer Shakil Afridi, l'audience fixée au 20 décembre aura donc lieu à l'intérieur de la prison centrale de Peshawar pour des raisons de sécurité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.