GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: la sortie du Royaume-Uni de l'UE est «un moment tragique pour l'Europe» (Juncker au quotidien «El Pais»)
    • Intempéries: le typhon Tapah menace le Japon, des centaines de vols intérieurs ont été annulés
    • Mondial 2019 de rugby au Japon: victoire et bonus pour l'Irlande face à l'Écosse (27-3)
    • Environnement: la ville de Paris organise, ce dimanche de 11h à 18h, la 5e édition de la Journée sans voiture
    • Suisse: des funérailles en montagne pour le Pizol, un glacier désormais disparu sous l'effet du réchauffement climatique
    • Sécurité dans le Golfe: l'Iran compte présenter à l'ONU un plan de coopération régionale (Rohani)
    • Pour l'Iran, la présence de forces étrangères dans le Golfe accroît l'«insécurité»
    Amériques

    Etats-Unis : les magasins Target ciblés par des pirates informatiques

    media Plus de 40 millions de clients de Target sont potentiellement touchés par le piratage. REUTERS/Eric Thayer

    La chaîne américaine de grande distribution Target a été victime de pirates informatiques qui se sont procuré les coordonnées bancaires de plus de 40 millions de ses clients entre le 27 novembre et le 15 décembre. Ce piratage tombe mal en pleine période des fêtes et ses conséquences sont potentiellement désastreuses pour les clients ainsi que pour la marque.

    C’est l’un des pires cauchemars au plus mauvais moment qu’est en train de vivre l’enseigne Target, la troisième chaîne de grande distribution d’Amérique du Nord qui compte 1 797 points de vente et emploie plus de 300 000 personnes. A l’insu de la chaîne, des pirates ont pénétré son système informatique entre le 27 novembre et le 15 décembre, une période durant laquelle le commerce bat son plein outre-Atlantique, entre les fêtes de Thanksgiving et de fin d’année.

    Technologie dépassée

    Le butin : les coordonnées de plus de 40 millions de clients de Target dont les noms et prénoms, numéros de carte de crédit, date d’expiration et code de sécurité ont été subtilisés par les cybercriminels. Signe d’un système défaillant, c’est une société de cartes de crédit, et non Target lui-même, qui s’est rendu compte d’activités suspectes et qui a prévenu la chaîne de magasins, laquelle ne s’était doutée de rien.

    Après avoir déclaré qu’elle avait « identifié et résolu le problème », la direction de Target a fait savoir qu’elle travaillait en collaboration avec les forces de l’ordre pour traduire en justice les responsables. Et elle a invité ses clients « à se montrer vigilants sur tout incident de fraude ou de vol d’identité ». Pour les clients, les conséquences peuvent être extrêmement dommageables car leurs numéros peuvent servir à des achats en ligne ou, pire encore, à la fabrication de fausses cartes de crédit en leur nom.

    Il existe d’ailleurs un marché noir où les cartes premium se vendent jusqu’à 35 dollars l’unité et les cartes affaires 45 dollars, un marché d’autant plus prospère que les cartes à puce électronique sont encore très peu répandues aux Etats-Unis - à peine 1% des Américains en possèdent - ce qui rend la fraude beaucoup plus facile car c’est la signature du client qui fait foi et non un code à quatre chiffres, comme c’est le cas avec la carte à puce.

    Les Etats-Unis recensent ainsi, à eux seuls, 47% des fraudes à la carte de crédit au plan mondial. « C’est la seule région du monde où la fraude aux cartes bancaires falsifiées progressent », précise un expert dans le New York Times daté de vendredi. Conscientes de leur retard, les grandes chaînes de magasins vont s’équiper pour adopter enfin la carte à puce mais pas avant l’automne 2015, ce qui n’est pas pour rassurer les clients. Des centaines d’entre eux se sont déjà manifestés pour protester, notamment sur les réseaux sociaux et la page Facebook de Target.

    Des précédents coûteux

    Certains envisagent d’ores et déjà d’engager un recours collectif pour faire payer sa négligence au distributeur. Une chose est sûre, ce piratage va lui coûter très cher. A titre d’exemple, la compagnie TJ Cos, qui avait subi le même type de désagrément mais à encore plus grande échelle (90 millions de données piratées en 2006-2007), avait dû verser 24 millions de dollars à MasterCard et 41 millions à Visa à titre de dédommagement, sans parler des frais d’enquête et de justice.

    De surcroît, les dégâts sont également coûteux en termes d’image dans un secteur basé sur la confiance, surtout pour une société comme Target qui misait sur le commerce en ligne pour augmenter ses revenus. Jeudi, l’action Target avait perdu 2,20% de sa valeur à Wall Street. Autre coup dur, l’affaire intervient la semaine avant Noël, celle qui est en général la plus profitable en termes de recettes. Bref, Target ne pouvait envisager pire publicité à un moment aussi crucial.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.