GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Italie: à Venise, la place Saint-Marc fermée à cause d'une nouvelle inondation
    • Reconnaissance faciale en France: la Cnil dit oui à l'expérimentation mais dans un cadre strict
    • L'Irak «ne sera plus le même» après la contestation (ayatollah Sistani)
    • La justice française remet en liberté Vincenzo Vecchi, réclamé par les autorités italiennes
    • Pékin accuse Londres de «jeter de l'huile sur le feu» après l'agression d'une ministre hongkongaise
    • Chutes de neige en France: 300 000 foyers privés d'électricité dans quatre départements (Enedis)
    • Le président lituanien gracie deux espions russes (officiel)
    Amériques

    Argentine: la dévaluation n'effacera pas l'inflation

    media Le 16 octobre dernier, le dollar s'échangeait encore contre moins de 6 pesos à Buenos Aires. REUTERS/Enrique Marcarian

    Pour enrayer la fuite des capitaux et redonner confiance aux marchés, le gouvernement argentin a laissé le peso se dévaluer par rapport au dollar. Cependant, le problème majeur de l'économie argentine reste toujours l'inflation (28% en 2013), alors que la population n'a plus confiance dans sa monnaie.

    La décision de la Banque centrale argentine de ne plus soutenir le peso face au dollar a entraîné une dévaluation sensible du cours officiel, qui était de 8 pesos pour 1 dollar.

    Mais il a causé, par contrecoup, l'envolée du dollar sur le marché parallèle où la cotation s'est établie à 13 pesos pour 1 dollar. C'est le signe du manque de confiance des Argentins dans leur monnaie, après le traumatisme de la grande crise de 2001.

    Pour enrayer ce processus, le gouvernement a donc levé les limitations à l'achat de devises étrangères afin d'assécher le marché parallèle. En effet, l'Argentine est confrontée à un reflux des capitaux étrangers qui mine ses réserves en devises.

    Mais le problème majeur du pays demeure son inflation galopante : 28% en 2013, selon les analystes. Cela nuit considérablement à la compétitivité à l'export et réduit donc l'excédent commercial qui était pourtant un point fort de l'économie argentine.

    La dévaluation du peso pourrait aussi avoir pour effet pervers une relance de l'inflation en entraînant l'augmentation du prix des produits importés, comme les produits pétroliers.

    →À (RE)LIRE : Coup de poker du Trésor argentin sur le taux de change

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.