GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Décès à 46 ans du géant blond Philip Seymour Hoffman

    media Philip Seymour Hoffman en 2005 dans Truman Capote du réalisateur Bennett Miller. Gaumont Columbia Tristar Films

    Vous l’aviez peut-être découvert dans Boogie Nights ou dans Truman Capote. L’acteur et réalisateur américain Philip Seymour Hoffman a été retrouvé mort ce dimanche 2 février, apparemment d'une overdose, entraînant une vive émotion dans le milieu du cinéma. Il avait 46 ans.

    Il restera dans les mémoires pour son interprétation de l’écrivain Truman Capote dans le film homonyme de Bennett Miller. Interprétation époustouflante où l’acteur était allé jusqu’à transformer sa voix, pour la rendre plus proche du timbre nasillard de l’auteur de De Sang-froid. Un rôle qui lui avait valu la consécration en 2006, un Oscar et un Golden Globe.

    Philip Seymour Hoffman était l’un des acteurs les plus doués de sa génération. C’était un géant blond, aux yeux bleus, à la mâchoire puissante. Un colosse au regard toujours légèrement embrumé, entre folie et séduction.

    « Boogie Nights »

    En 25 ans de carrière, il a joué dans plus de 40 films, avec un penchant affirmé pour les rôles forts. Boulimique, forcené de travail, il se plongeait à chaque fois dans la psychologie de ses personnages  comme si sa vie en dépendait.

    C’est le rôle de Scooty J. dans Boogie Nights, de Paul Thomas Anderson, qui lance véritablement la carrière de Philip Seymour Hoffman en 1997. Anderson, le réalisateur avec qui il a le plus tourné. En 2012, il est bouleversant dans The Master, ou il joue aux côtés de Joaquin Phoenix le rôle d’un gourou ambitieux et assoiffé d’argent, personnage inspiré de la vie de Ron Hubbard, le fondateur de l’Église de scientologie.

    Ces dernières années, Philip Seymour Hoffman était devenu le codirecteur artistique de Labyrinth Theater Company à New York et prenait très au sérieux sa nouvelle carrière de metteur en scène. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.