Augmentation de près de 40% des bas salaires aux Etats-Unis - Amériques - RFI

 

  1. 06:30 TU Sessions d'information
  2. 07:00 TU Journal
  3. 07:15 TU Sessions d'information
  4. 07:30 TU Sessions d'information
  5. 08:00 TU Journal
  6. 08:10 TU Une semaine d'actualité
  7. 08:30 TU Journal
  8. 08:33 TU Une semaine d'actualité
  9. 09:00 TU Journal
  10. 09:10 TU Atelier des médias
  11. 09:30 TU Journal
  12. 09:33 TU Atelier des médias
  13. 10:00 TU Journal
  14. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  15. 10:30 TU Journal
  16. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  17. 11:00 TU Journal
  18. 11:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  19. 11:30 TU Journal
  20. 11:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  21. 12:00 TU Journal
  22. 12:10 TU Sessions d'information
  23. 12:30 TU Journal
  24. 12:33 TU Sessions d'information
  25. 12:40 TU Orient hebdo
  1. 06:30 TU Sessions d'information
  2. 07:00 TU Journal
  3. 07:15 TU Sessions d'information
  4. 07:30 TU Sessions d'information
  5. 08:00 TU Journal
  6. 08:10 TU Archives d'Afrique
  7. 08:30 TU Journal
  8. 08:40 TU Archives d'Afrique
  9. 09:00 TU Journal
  10. 09:10 TU Une semaine d'actualité
  11. 09:30 TU Journal
  12. 09:33 TU Une semaine d'actualité
  13. 10:00 TU Journal
  14. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  15. 10:30 TU Journal
  16. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  17. 11:00 TU Journal
  18. 11:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  19. 11:30 TU Journal
  20. 11:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  21. 12:00 TU Journal
  22. 12:10 TU Afrique presse
  23. 12:30 TU Sessions d'information
  24. 13:00 TU Journal
  25. 13:10 TU La marche du monde
Urgent
Burkina Faso : édition spéciale sur les antennes de RFI ce samedi 1er novembre, de 6h TU à 8h TU
fermer

Amériques

Barack Obama Crise économique Emploi et Travail Etats-Unis

Augmentation de près de 40% des bas salaires aux Etats-Unis

media Barack Obama s'exprime sur son choix d'augmenter le salaire minimum des travailleurs sous contrat fédéral à la Maison Blanche à Washington, le 12 Février 2014. REUTERS/Larry Downing

Barack Obama vient d’augmenter le salaire minimum fédéral. De 7,25 dollars de l’heure, il passe à 10,10 dollars. Cette forte augmentation, de près de 40%, concerne les employés des nombreuses entreprises de sous-traitants qui travaillent pour le gouvernement fédéral. L’augmentation des bas salaires est un débat national, qui a provoqué des grèves aux Etats-Unis depuis plus d'un an. Et de nombreux élus démocrates ont participé au mouvement.

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Barack Obama a très rapidement pris position en faveur de l’augmentation des bas salaires aux Etats-Unis, mais le Congrès n’a pas suivi. Les républicains estiment que la mesure, contre-productive, va provoquer des licenciements. Le président, au contraire, considère que cette forte augmentation va relancer la consommation. Il a donc pris la décision - qui est en son pouvoir - d'augmenter le salaire minimum fédéral par décret.

La mesure prendra effet au 1er janvier prochain. Et ce sont deux philosophies qui s’affrontent. « Dans le pays le plus riche du monde, une personne qui travaille ne devrait pas vivre dans la pauvreté… Voilà un an que j’ai demandé au Congrès d’augmenter le salaire minimum fédéral ! Un salaire minimum qui en valeur constante a baissé de 20 % depuis l’époque de l’élection de Ronald Reagan », explique Barack Obama.

Dans l'urgence

L’administration américaine espère que cette mesure tirera les salaires vers le haut dans une période de croissance. Le taux de chômage - à 6,6 % - n’a jamais été aussi bas aux Etats-Unis depuis 5 ans. 

Barack Obama semble agir dans l’urgence, note certains observateurs, comme s’il devait tenir ses promesses avant la fin de l’année, avant les élections de mi-mandat. Car le risque de voir les deux chambres passer aux mains de l’opposition n’est pas exclu. Barack Obama serait alors complètement bloqué.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.