GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Zoom

    Crimes homophobes et mariage gay, le paradoxe brésilien

    media Felix et Niko, les deux protagonistes du dernier chapitre d'«Amor a vida» ont échangé le premier baiser homosexuel de la telenovela brésilienne fin janvier. Reprodução/TV Globo

    Derrière la carte postale brésilienne, les plages et la samba, se cache une réalité préoccupante : le Brésil devient le champion du monde des crimes homophobes. Un paradoxe puisque le Brésil est devenu le 3ème pays latino-américain où les gays peuvent légalement se marier.

    De notre correspondant à Rio de Janeiro,

    L'ONG Groupe Gay de Bahia qui défend les droits des homosexuels depuis trente ans au Brésil rappelle que pratiquement la moitié des meurtres de transsexuels et de gays commis dans le monde l'année dernière, l’ont été au Brésil : une situation d’autant plus préoccupante que le nombre de meurtres et d’agressions sont en hausse de plus de 14% depuis l'arrivée au pouvoir de la présidente Dilma Rousseff début 2011. Le Brésil est aujourd’hui devenu un pays dangereux pour sa minorité gay, travestis et transsexuels. Trois cent douze homosexuels, travestis et transsexuels ont été tués en 2013, soit un assassinat toutes les 28h.

    Des crimes homophobes « ordinaires »

    Fin janvier 2013, un jeune homme de 18 ans est retrouvé mort, dans un quartier du centre de Sao Paulo où se concentrent bars et boîtes de nuits branchées dont la clientèle est principalement homosexuelle. Comme dans 70 % des cas d’agressions homophobes, le meurtrier n’est jamais identifié, la famille de la victime ne s’attendait pas à voir cet assassinat résolu.

    Pourtant grâce à une vidéo de surveillance, la police a finalement réussi à arrêter six personnes suspectées de ce meurtre, dont deux mineurs de 16 ans. Ce n’était pas leur première victime, loin de là. Lors de cette même soirée, ils sont suspectés d’avoir agressé au moins trois autres jeunes de Sao Paulo, tous gays. 

    2014 pourrait donc être une année noire pour les homosexuels brésiliens, c'est en tout cas la crainte des associations de défense de leurs droits. D’autant qu’un projet de loi pour punir l'homophobie rencontre depuis des années la résistance des élus catholiques et évangélistes au Parlement brésilien.

    Le mariage homosexuel autorisé depuis peu au Brésil

    Le Brésil est effectivement devenu le troisième pays latino-américain où les gays peuvent légalement se marier avec les mêmes droits que les couples hétérosexuels. Une décision qui n’a pas été votée au Parlement, mais qui a tout de même été validée par le Conseil national de justice.

    Paradoxe du Brésil dont sa vitrine, Rio de Janeiro est l’une des destinations préférée des touristes gays du monde entier mais où la vie au quotidien peut rapidement se transformer en cauchemar et où rien ne semble pouvoir enrayer la violence latente et l’homophobie croissante d’une partie de la société brésilienne. A l’image de ce projet de loi, plutôt controversé, en discussion au Parlement en ce moment qui prévoit de permettre aux psychologues de réaliser des traitement pour guérir les homosexuels.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.