GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Corée du Nord tire «des projectiles non identifiés» dans la mer (état-major sud-coréen)
    Amériques

    Venezuela: l'opposition se positionne face à la mobilisation étudiante

    media Manifestation contre le gouvernement du président Maduro à Caracas, le 17 février 2014. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    Au Venezuela, les étudiants ont manifesté lundi devant la Commission nationale des Télécommunications pour dénoncer « une censure des médias ». Face à ces protestations, l'opposition politique se positionne peu à peu. Henrique Capriles appelle à un rassemblement et Leopoldo Lopez a convoqué une marche, ce mardi devant le ministère de l'Intérieur.

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Henrique Capriles, principale figure de l'opposition au président Maduro, a convoqué une mobilisation « dans les prochaines heures» sans toutefois préciser le jour. Leopoldo Lopez, devenu l'ennemi numéro 1 de Nicolas Maduro et recherché par la police, a lui convoqué une marche ce mardi devant le ministère de l'Intérieur. Tous deux tiennent à rester solidaires. Mais à la veille de cette manifestation politique au Venezuela, les étudiants sont partagés face à ces deux hommes.

    La neutralité bienvenue de Capriles

    Wilfranck Marcano fait partie des plus de 7 millions de Vénézuéliens qui ont voté pour Henrique Capriles, lors de la dernière élection présidentielle. Cet étudiant en histoire défend la prise de recul du chef de l'opposition politique car pour lui, Henrique Capriles ne doit pas devenir le protagoniste de la contestation étudiante. « Personnellement, je crois que ce serait irresponsable qu'Henrique Capriles appelle à sortir dans la rue avec des manifestations dont on ne sait pas comment elles vont se finir. Aujourd'hui, il a un positionnement très neutre, et en continuant de défendre la liberté et la démocratie, il peut compter sur le soutien du peuple vénézuélien ».

    Leopoldo Lopez, la figure montante de l'opposition

    En tête du cortège, Dayana Guttierrez est plus vindicative. Cette étudiante de l'université de La Metropolitana pense qu'il faut être frontal contre Nicolas Maduro. Et pour elle, seul Leopoldo Lopez incarne aujourd'hui l'insoumission : « Beaucoup de Vénézuéliens croient encore en Henrique Capriles. Mais selon moi, la majorité d'entre nous ici soutenons Leopoldo Lopez. C'est lui qui nous a donné le courage de commencer cette lutte. Lui, il nous soutient et il est présent. Henrique Capriles dit qu'il nous apporte son soutien mais je ne le vois pas dans les manifestations. Celui que je vois, c'est Leopoldo Lopez. Alors pour moi, en ce moment, c'est lui le vrai leader de l'opposition ».

    Lundi soir Henrique Capriles a assuré qu'il serait bien présent à la marche convoquée par Leopoldo Lopez.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.